Vous êtes ici : Accueil > Actualités > 5 nouvelles variétés tolérantes françaises

5 nouvelles variétés tolérantes françaises

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Issues des travaux de l’INRAE de Colmar dans le cadre du programme Resdur, 3 variétés rouges et 2 blanches viennent compléter le panel des quatre premières variétés Inraé inscrites en 2018 que l’on commence à mieux connaître : le Floréal et le Voltis en blanc, l’Artaban et le Vidoc en rouge.

 

Comme pour leurs prédécesseurs, ces 5 nouvelles variétés possèdent deux gènes de résistance à l’oïdium et deux au mildiou. Cela devrait permettre de minimiser les risques de contournement.

Nous n’avons pas pu les tester encore dans nos conditions très méditerranéennes mais nous espérons les planter l’an prochain dans notre nouvelle collection de cépages tolérants sur l’ilot du Vinopole à Rivesaltes.

D’après les données de l’Inraé (synthèse de deux sites de suivis entre 2019 et 2021, données parues dans La Vigne de mai 2022, n°352 et disponibles sur les fiches cépages) :

  • Le Coliris noir : maturité 1ère époque, productif (80 à 100hl/ha), vins colorés, fruités, puissants et charpentés, grappes peu compactes, port assez érigé, peu sensible à la pourriture grise, débourrement précoce,
  • Le Lilaro noir : 2ème époque de maturité, productivité moyenne, vins légers et peu colorés avec une bonne fraicheur, grappes assez grosses et relativement compactes, débourrement précoce,
  • Le Sirano noir : 2ème époque de maturité,  productif, vigoureux à port assez érigé, grosses grappes compactes, couleur soutenue, notes épicées et végétales, tanins fins,
  • Le Sélénor blanc : 1ère époque de maturité, moyennement productif (70hl/ha), port retombant nécessitant un palissage, peu vigoureux, petites grappes aérées, notes florales discrètes,
  • L’Opalor blanc : maturité de 2nde époque, productif, vigoureux à port érigé, peu sensible à la pourriture grise, grandes grappes peu compactes, bonne base pour vins effervescents (vin assez neutre avec une acidité marquée), arômes de fruits à chair blanche.

 

Pour info, les époques de maturité sont données par rapport au Chasselas (norme nationale établie par Pullliat sur ses collections à Chiroubles dans le Rhône). Pour se donner une idée, voici comment sont classés quelques cépages plantés chez nous :

  • Chardonnay : 1ère époque,
  • Muscat à petits grains, Syrah : 2ème époque,
  • Grenache noir : 3ème époque,
  • Carignan noir : 3ème époque tardive,
  • Muscat d’Alexandrie : 3ème époque tardive à 4ème époque.

 

Nous avons pu les déguster à Montpellier en avril dernier. Voilà ce que nous en avons pensé :

  • Opalor (blanc) : récolte 2020, parcelle alsacienne : nez discret, frais et acidulé. Vif en attaque, amertume en finale. Note globale 12, inférieure au Floréal (14) mais supérieure au Voltis (10).
  • Sélénor (blanc) : récolte 2020, parcelle alsacienne : nez moyennement intense aux notes beurrées, de fruits secs et d’agrumes. Ecœurant en bouche lié aux sucres résiduels. Note globale 10, au niveau du Voltis.
  • Sélénor (blanc) : récolte 2021, parcelle alsacienne : nez moyennement intense avec des notes végétales, très vif en bouche. Note globale 10, au niveau du Voltis.
  • Lilaro (rosé) : récolte 2021, parcelle dans la région Loire : saumon clair, nez frais moyennement intense, très très vif en bouche, long et fruité (fruits rouges en finale). Note globale 12, inférieure au Sirano.
  • Sirano (rosé) : récolte 2021, parcelle dans la région Loire : saumon pâle, nez assez intense, acidulé (fraise), en bouche très fruits rouges, long, amertume marquée. Note globale 13, supérieure au Lilaro.

 

Bien sûr cela demeure très subjectif avec des vins issus de parcelles jeunes. Les rendements annoncés sont plutôt prometteurs tout comme leurs bagages génétiques. Reste à les évaluer dans nos conditions méditerranéennes en attendant la troisième génération à venir.

Vous pouvez accéder à des données complémentaires et détaillées sur les fiches en ligne :

https://www.vignevin.com/article/5-nouvelles-varietes-resistantes/

 

Coliris

Lilaro

Opalor

Sélenor

Sirano

source des photos : IFV / INRAé

 

 


Les dernières actualités

L'étude de la diversité des pratiques d'élevage et l'approche quantitative de la laine font partie des premières étapes essentielles pour mieux...

Après avis favorable du Comité National de la Gestion des Risques en Agriculture du 28 avril 2022, un arrêté ministériel du 16 mai 2022 définit la...

Recensement des dégâts et démarches à suivre

La filière caprine fermière a été mise à l’honneur dans la région de Rocamadour (Lot) le 4 juin dernier à l’occasion de FROMAGORA, le Concours...

Le 14 juin dernier s’est tenue à la Chambre d’Agriculture une réunion organisée par la Chambre d’agriculture et la Société FLORENSUD, opérateur...

Entre le prix des énergies fossiles qui devient de plus en plus élevé et volatile, les aides à l’installation de chaudières moins émettrices de gaz à...

Pour vous accompagner dans vos choix variétaux, les guides des préconisations variétales : salade sous abri, céleri branche de plein champ, fenouil et...

"Le Préfet des Pyrénées-Orientales a pris un nouvel arrêté sècheresse entrainant des restrictions d'utilisation de la ressource en eau dans les Aspres...

Issues des travaux de l’INRAE de Colmar dans le cadre du programme Resdur, 3 variétés rouges et 2 blanches viennent compléter le panel des quatre...

Nous vous avons informé la semaine dernière des modalités d’accès au Plan de résilience pour le dispositif aide alimentation animale.

Ce dispositif...


Retrouvez nos accompagnements Chambre d'agriculture