Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Brûlage des arbres de type prunus contaminés par la Sharka

Au cours du mois de juillet, les patrouilles de surveillance incendie de l'Office National des Forêts missionnées par l’État se sont déplacées sur des opérations de brûlages « Sharka », télédéclarés au préalable et ont constaté l’absence de surveillance humaine. Ce comportement doit être absolument proscrit au risque sinon de créer un danger de propagation du feu à la végétation environnante et de fragiliser à terme cette procédure qui permet de déroger à l’interdiction des feux de végétaux en période estivale.

La DDTM rappelle que cette procédure exige de prendre toutes les précautions nécessaires mentionnées dans l'arrêté du 11 juin 2018 :

• le chantier n’est réalisable que le jour défini lors de la demande. Si l’opération n’est pas réalisable ce jour-là, une nouvelle demande devra être effectuée,

• validation préalable par la mairie concernée (courriel avis favorable transmis par la mairie),

• mise à feu par temps calme, en absence de vent fort (vitesse de moins de 40 km/h sur site),

• pour la période du 1er juillet au 15 septembre 2018, les brûlages sont interdits en cas de risque journalier affiché "élevé" ou "exceptionnel" sur la zone météo concernée (arrêté préfectoral n° 2017230-0001 du 18 août 2017 réglementant la pénétration et la circulation dans les massifs forestiers ainsi que l’usage de certains appareils et matériels ; carte estivale d’affichage du risque journalier sur le site www.prevention-incendie66.comou information du risque journalier sur le serveur téléphonique : 04 68 38 12 05),

présence obligatoire sur place d’au moins deux personnes dotées d’un moyen de téléphonie mobile,

• disposer à proximité du site d’une réserve d’eau suffisante et d’un moyen de lutte adapté pour la mise en œuvre de l’eau d’extinction,

• le tas de végétaux à brûler doit être d’un volume raisonnable de manière à ce que, lors de la mise à feu, ce dernier ne présente aucun risque de propagation par rayonnement ou convection aux parcelles et aux espaces sensibles contigus,

• aucun arbre ne doit surplomber le foyer qui devra être entouré d’une bande incombustible de 3 mètres de large (sol nu). Le terrain environnant devra, lui, être débroussaillé sur une largeur de 10 mètres,

• distance minimale de séparation d’une limite de propriété : 10 mètres,

• les fumées ne doivent en aucun cas se propager sur une voie de circulation,

• l’incinération doit débuter avant 10 heures et se terminer au plus tard une heure avant l’heure légale du coucher du soleil. Il sera procédé à l’extinction complète des braises à l’eau avant d’abandonner le foyer,