Vous êtes ici : Accueil > Actualités > [BRULAGE DIRIGE] Vous avez un projet ?

[BRULAGE DIRIGE] Vous avez un projet ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

L’usage du feu, et plus particulièrement le brûlage des végétaux sur pieds, est réglementé par le code forestier. Dans les Pyrénées-Orientales, l’usage du feu est soumis à l’arrêté préfectoral permanent du 25 juin 2019. Il peut être interdit dans le cadre d’arrêtés temporaires.

 

Ainsi, dans le département, les brûlages dirigés (ou écobuages) de plus de 1 ha sont soumis à autorisation de la Commission Départementale de Brûlage Dirigé (annuelle).

-  Si tel est votre cas, contactez  au plus vite :
LA CELLULE BRULAGE DIRIGE 66 - Société d’Elevage des Pyrénées-Orientales
Carole DUPERRON : 06 09 05 50 31 – carole.duperron@wanadoo.fr
Car une visite de terrain préliminaire doit être réalisée cet été (juillet-aout), pour transmettre votre dossier à la DDTM en septembre. Une participation aux frais de dossier de 150 € vous sera demandée.

- Si votre projet a une surface inférieure à 1 ha : le brûlage doit être déclarés sur : www.autorisation-brulage66.com/page1.php

Réglementation, démarche et formulaires sont surwww.prevention-incendie66.com

N’oublions pas que le brûlage demeure l’alternative la plus économique pour entretenir ou ouvrir les territoires non mécanisables. Mais le brûlage à lui seul ne suffit pas à garder un milieu ouvert. Il doit s’intégrer dans une séquence technique de gestion durable du territoire. Pour obtenir une efficacité optimale, il est indispensable de conjuguer les effets du feu à ceux du pâturage. Il peut être utilisé en complément ou alternativement  à un traitement mécanique, si les zones sont mécanisables…


Le temps entre deux brûlages se raisonne, là encore, selon la dynamique de végétation et sa gestion (tous les 2 à 3 ans pour les landes à genêts à balais et fougère aigle, 2 à 5 ans pour les cistaies ou les garrigues à chênes kermès, 5 à 10 ans pour les landes montagnardes à genêt purgatif....).

Comme pour le débroussaillage mécanique, plus on attend, plus les coûts de réalisation, les risques et impacts sur le milieu sont importants. Augmenter la fréquence d’intervention permet d’entretenir son territoire de manière plus efficace, moins impactante et moins couteuse. Ainsi, n’attendez pas que la végétation soit totalement fermée, mais faites-nous intervenir lorsque le milieu est encore semi-ouvert !


Les dernières actualités

En janvier 2019, la Chambre d’Agriculture des Pyrénées-Orientales a commandité une étude pour la recherche d’un modèle d’organisation partenariale...

La Chambre d’agriculture des Pyrénées Orientales recrute en CDD un conseiller agricole spécialisé en viticulture : Conseiller agricole spécialisé en...

vendredi 10 juillet 2020

Retrouvez toutes les informations techniques sur les conditions climatiques, le cycle végétatif, les statistiques de production et les éléments...

vendredi 10 juillet 2020

Au regard de la situation inédite de crise sanitaire et socio-économique, les acteurs de l’apprentissage se mobilisent et engagent une réflexion...

En lien avec l'évolution de la réglementation sur la protection des riverains, le Ministère en charge de l'agriculture avait annoncé en fin d'année...