Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Conjoncture avril : Viticulture

Conjoncture avril : Viticulture

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le gel au cœur de l'actualité

Malheureusement, cette année encore notre département n’est pas épargné par les aléas climatiques. Ce mois d’avril a été marqué pour de nombreuses filières et sur une grande étendue du territoire français par l’épisode de gel du 7 et 8 Avril.

En ce qui concerne la filière viticole, c’est la vallée de l’Agly qui est la plus fortement touchée, avec notamment la Plaine d’Estagel – Latour de France – Montner où la plupart des parcelles sont gelées à 100%. Les dégâts ne se limitent pas à ce secteur, l’ensemble du département a été touché en diverses zones. Nous citerons entre autre la Salanque, le Fenouillèdes, la vallée de Tautavel, le Conflent. Nous retrouvons également des dégâts sur une multitude de parcelles, un peu partout, il s’agit en général de parcelle de bas-fond ou en proximité de cours d’eau.

Les dégâts sont importants pour la filière, les vignerons et les structures économiques. Ce sont peut-être 50 000hl de vins qui ne seront pas vinifiés à cause de cet épisode. Ce sont plus de 50 000hl qui ne seront pas vendus.

La Chambre d’Agriculture, a été présente sur le terrain dès le 8 avril, pour constater les dégâts, fournir les premières estimations (secteurs touchés, surface et volume concernés), apporter les premiers conseils techniques et surtout mobiliser les élus sur la nécessité d’accompagner tous les sinistrés.

La mobilisation des élus a été forte et immédiate sur le terrain. La Chambre d’Agriculture a notamment accompagné les visites du Premier Ministre et du Ministre de l’Agriculture, de Monsieur le Préfet et des élus du Conseil Régional, du Département, des communes et autres EPCI. Ils ont pu constater l’ampleur du phénomène, et entendre le désarroi des producteurs. La situation actuelle impose un accompagnement significatif, qui va au-delà des mesures habituelles (exonération TFNB, report de charges et cotisations…).

Des annonces ont été faites, notamment par le Gouvernement. Il a été annoncé le fameux milliard d’euros, et la possibilité que le dispositif des calamités agricoles prenne en charge, de façon exceptionnelle, les pertes de récoltes en viticulture. Rappelons, qu’habituellement, les pertes de récoltes en viticulture ne relèvent pas du régime des calamités agricoles dans la mesure où il s’agit d’un risque assurable. Les EPCI auront la possibilité de venir abonder les aides de l’Etat.

Espérons qu’après cette première phase d’annonce, suite à l’émotion du moment, nous passions rapidement à une phase plus concrète de mise en œuvre de mesure d’accompagnement qui permette le « ruissellement » du milliard d’euros vers les producteurs touchés.

La profession devra également travailler plus fortement sur la recherche de solutions techniques prenant en compte les adaptations aux changements climatiques. Sur ce sujet, là aussi, le gouvernement a affirmé sa volonté d’accompagner plus fortement les structures de recherches.

Visite du Premier Ministre et du Ministre de l’Agriculture

La visite de M. Castex et M. Denormandie, pour constater les dégâts de gel, a été l’occasion pour les élus agricoles de porter d’autres messages complémentaires aux mesures d’accompagnements suite à cet aléa climatique.

Les professionnels viticoles en ont profité pour aborder plusieurs sujets :

  • L’EAU : Le besoin d’accès à une ressource en eau pour l’irrigation et la nécessité d’avancer sur des projets de stockage. La nécessité de prendre en compte nos spécificités méditerranéennes.
  • LA VITICULTURE DE COTEAUX : La nécessité de mettre en place d’une aide agro-environnementale pour la viticulture de coteaux.

 


Les dernières actualités

Une semaine pour valoriser nos produits et productions locales !

Du 13 au 24 mai, les hypermarchés partenaires : Auchan Perpignan, Carrefour Canet,...

L'apprentissage est une voie de formation adaptée aux métiers de l'agriculture tant pour les jeunes qui souhaitent se former que pour les entreprises...

Les pertes de récolte en olives et grenades d’avril et mai 2020 ont été classées en calamités agricoles.

Instruction conjointe du Premier ministre et du Centre interministériel de crise du 22 janvier 2021, concernant l'embauche de salariés saisonniers &...

3 jours de portes ouvertes pour exposer votre exploitation, votre atelier et vos savoir-faire !

Les 18, 19 et 20 juin prochains, ne manquez pas les...

Retrouvez nos accompagnements Chambre d'agriculture