Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Conjoncture juin 2022 : Elevage

Conjoncture juin 2022 : Elevage

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Plan de résilience, récoltes de foin, PAC impact pondération des proratas

Dans la dernière note de conjoncture, nous vous informions que le plan résilience de l’agriculture volet aide à l’alimentation animale était ouvert jusqu’au 17 juin. Le dispositif a été reconduit et fermera le 29 juin à 12h. A quelques jours de cette fermeture, déjà 120 éleveurs ont déposé un dossier. Les démarches sont à réaliser par télédéclaration auprès de France AgriMer. Ce dispositif est accessible pour tous les éleveurs mais particulièrement pertinent pour les éleveurs porcins, avicoles, fromagers et laitiers qui achètent une part importante de l’alimentation de leur cheptel. Le service élevage de la Chambre d’agriculture fournit une attestation aux éleveurs qui remplissent les critères mais ne bénéficient des services d’un comptable. Les informations sont disponibles sur le site de la Chambre d’Agriculture :

https://po.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/plan-de-resilience-aide-alimentation-animale-pour-tous-les-eleveurs/

Les récoltes de foin sont en cours. L’épisode de canicule a accéléré la maturité des foins ; les rendements sont donc moyens à faibles. Les zones non irrigables sont naturellement pénalisées avec des récoltes très réduites. Avec seulement 6000 ha surfaces fourragères, soit 8 % des surfaces exploitées, les P.O. sont très dépendants de ces récoltes. En année normale, elles restent insuffisantes et nécessitent des achats extérieurs.

Les pousses d’herbe en estive sont elles aussi moyennes du fait du déficit de pluviométrie. Face à la pénurie, la tentation sera grande de laisser les troupeaux monter aux altitudes hautes pour rechercher des ressources au risque de pénaliser les pousses du cœur d’été. Une année compliquée semble se dessiner si des orages enfin arrosés ne se déclenchent pas.

Sur le front de la PAC, avec la fin de la campagne 2022 et les derniers arbitrages pour celle de 2023, l’actualité semblait se calmer. Nous avons eu la mauvaise surprise de découvrir via Chambre d’Agriculture France, une annonce du Ministère de l’Agriculture de revoir la pondération des proratas sur la dernière classe éligible soit celle des [50-80]. Cette classe passerait de 0,35 à 0,25 soit pour le ministère de l’Agriculture une économie de 5 M d’€. Le Ministre cherche à transférer 10 M € sur le bio. Les zones pastorales méditerranéennes seraient très impactées par cet arbitrage qui fragilise le principe même du dispositif. Nous avons réagi avec notre réseau pyrénéen (ACAP) et les chambres d’agriculture des autres massifs montagneux. Pour les P.O., cette classe [50-80] représente 30 000 ha et le passage de 0,35 à 0,25, une perte annuelle d’environ 500 000 € soit 5 % des aides découplées du premier pilier de la PAC. Au-delà des moyennes, cette perte serait plus importante sur les exploitations des piémonts et en particulier celles des Aspres. La réforme de 2023, après celle de 2015 viendrait donc pénaliser ce territoire.

Les Aspres au travers de la DFCI, sont au cœur des préoccupations de la Chambre d’agriculture. Nous préparons actuellement le projet de Programme Agro-Environnemental pour 2023-2025. Il a été convenu le 17 juin, avec les services de l’Etat de bâtir un programme départemental sur cet enjeu de prévention incendie. Il sera chiffré et argumenté dans l’été pour un envoi fin septembre. Un travail similaire démarré aussi pour les groupements pastoraux sous l’égide de l’association des AFP/GP.


Les dernières actualités

Le Préfet des Pyrénées-Orientales a pris un nouvel arrêté sécheresse entrainant des restrictions d'utilisation de la ressource en eau dans la vallée...

Une nouvelle charte riverains pour les département des Pyrénées-Orientales a été validée par le Préfet en date du 26 Juillet 2022. Elle s'applique...

Partager les équipements nécessaires à l’extraction et au conditionnement du miel permet d’alléger les investissements à l’installation. En groupe, il...

Information du Comité RQD : Après un PCR 4 qui a connu un véritable succès, le Conseil Spécialisé Vin de FranceAgrimer vient de donner son accord sur...

Cette plante allergisante n’avait pas encore été signalée dans notre département, contrairement à nos voisins… C’est chose faite. La FREDON* Occitanie...

Comme vous l’avez peut-être déjà vu passer, l’année 2022 est synonyme de modifications du cahier des charges HVE. Les textes relatifs aux évolutions...

Le Préfet des Pyrénées-Orientales a pris un nouvel arrêté sècheresse entrainant des restrictions supplémentaires d'utilisation de la ressource en eau...

jeudi 21 juillet 2022

Il est désormais obligatoire de désigner un médiateur de la consommation dès que des activités de vente de biens ou services pour le grand public sont...

En raison des fortes chaleurs, des besoins en eau élevés des vergers, en conséquence des fortes ETP (évaporation transpiration potentielle) il est...

La Chambre d’agriculture recherche des talents agricoles pour compléter son équipe d’experts ! Nous te proposons un modèle basé sur la proximité,...


Retrouvez nos accompagnements Chambre d'agriculture