Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Conjoncture Juin : Maraichage et Arboriculture

Conjoncture Juin : Maraichage et Arboriculture

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Pêche et abricot : un début de campagne compliqué

Après la cerise qui a « ouvert » la campagne fruits d’été avec une des plus calamiteuses récoltes des 30 dernières années à cause des pluies incessantes entre mi-avril et mi-juin, c’était au tour de l’abricot mi-mai et de la pêche-nectarine début juin d’arriver sur le marché. Ces deux espèces ont également été touchées par les aléas climatiques et notamment les pluies.

En abricot, les prévisions ont été revues à la baisse régulièrement et dans la plupart des exploitations on se situe à 50 % du potentiel et parfois jusqu’à 70/80 % de pertes. Le début de campagne a été marqué par des problèmes de qualité avec des fruits fendus, gorgés d’eau, avec un épiderme fragile devenant noircissant après calibrage.

Malgré le déficit de production à l’échelle européenne, le marché ne s’enflamme pas face à la qualité médiocre et au manque de tenue des fruits.

Compte tenu de la faible récolte, à la demande de la Chambre d’agriculture, de la FDSEA66 et des JA66, deux tournées de terrain ont été organisées avec la DDTM en vue d’un éventuel dossier de demande de classement en calamités agricoles pour l’abricot.

Pour la pêche, le déficit est réel même s’il est moins marqué, les pluies ont généré des problèmes qualitatifs notamment sur nectarines avec des niveaux d’écarts de tri très importants.

Au niveau du marché, comme à l’accoutumée, la grande distribution s’est globalement fait tirer l’oreille pour basculer sur la production française particulièrement précoce cette année, d’où quelques tensions notamment sur les petits calibres et ce malgré des apports limités. Les choses semblent rentrer dans l’ordre à la fois sur la qualité des fruits, le calibre et la demande qui augmente avec la bascule de la distribution française

Au niveau européen, à noter au moins trois orages de grêles successifs dont un très important en terme d’impact dans la région de Lérida le 16 juin dernier avec près de 6000 Ha de vergers touchés dont certains à 100%.


Les dernières actualités

La Chambre d’agriculture et les syndicats des vignerons, FDSEA et JA 66 ont été et sont encore aujourd’hui en contact avec la DDFIP afin de permettre...

Découvrez les pratiques agroécologiques innovantes mises en oeuvre en Occitanie pour la filière arboriculture au travers de retours d'expériences...

Dans le cadre d’un surcroît d’activité la Chambre d’Agriculture des Pyrénées-Orientales recrute un(e) chargé(e) d’études afin de contribuer à la...

A partir du 1er aout, le PASS Relance volets Agroviti, Agrivalorisation, Agritourisme, Bois est créé pour accompagner les exploitations et les...

Afin de mesurer l'impact COVID en lien avec les circuits courts nous vous proposons de remplir ce questionnaire afin d'évaluer et de recueillir vos...