Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Conjoncture Juin : Viticulture

Conjoncture Juin : Viticulture

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Episodes contaminants, cépages tolérants

Au moment des vœux de début d’année, l’année 2020 devait être l’année du VIN, mais c’est plutôt l’année des PEPINS.

Sans tomber dans le misérabilisme, l’année 2020 voit les difficultés s’enchainer. Après la hausse des taxes américaines, la fermeture du marché chinois, les stocks de vins au plus haut, la crise du COVID-19, c’est maintenant le mildiou qui vient rajouter une difficulté de plus à cette liste qui est déjà longue.

La succession d’épisodes contaminants (pluie et humidités) depuis la mi-avril nous amène aujourd’hui à une situation sanitaire vis-à-vis du mildiou des plus compliquées. Les vignerons ont dû redoubler d’efforts afin de pouvoir prendre les mesures de protection nécessaires, dans des conditions d’accès aux parcelles parfois plus que périlleuses. Des efforts souvent réduits à néant par les nouvelles pluies qui ont contraint les vignerons à recommencer la protection. L’ensemble du département est impacté par des pertes de récoltes très significatives, avec des irrégularités selon les cépages, les exploitations et les secteurs. Les parcelles touchées avec 80% de pertes de récolte ne sont pas rares. Nous sommes d’ores et déjà en mesure d’annoncer que certaines parcelles ne seront même pas vendangées. L’état d’esprit des vignerons oscille entre obstination, persévérance et malheureusement désespoir et résignation.

Parallèlement au mildiou qui connait une campagne historique supérieure à 2018 et probablement 1988, nous pouvons déplorer la montée en puissance du Black-Rot (extension des zones habituelles, et accroissement des niveaux de dégâts). Longtemps cantonné dans les Albères et les Aspres, ce champignon est désormais présent sur la quasi-totalité du département. Enfin, à noter également une montée en puissance des dégâts causés par la Pyrale sur le secteur du Rivesaltais et un peu plus haut dans la vallée de l’Agly.

Un épisode de grêle le 12 juin a impacté également les secteurs de Tautavel/Vingrau et les hauts cantons (Lansac, Saint-Paul de Fenouillet, Maury).

 

Cépages tolérants : Modification des cahiers des charges IGP Cotes Catalanes et IGP Pays d’Oc

Le cahier des charges de l’IGP Côtes Catalanes vient d’être modifié, avec l’introduction dans l’encépagement autorisé de cinq cépages tolérants aux maladies cryptogamiques (Muscaris B, Souvignier Gris B, Soreli B, Cabernet Blanc B et Cabernet Cortis).

Ces mêmes cépages ont également été introduits dans le cahier des charges IGP Pays d’Oc en tant que « cépages secondaires d’innovation » (15% maximum de l’assemblage).

 

 


Les dernières actualités

La Chambre d’agriculture et les syndicats des vignerons, FDSEA et JA 66 ont été et sont encore aujourd’hui en contact avec la DDFIP afin de permettre...

Découvrez les pratiques agroécologiques innovantes mises en oeuvre en Occitanie pour la filière arboriculture au travers de retours d'expériences...

Dans le cadre d’un surcroît d’activité la Chambre d’Agriculture des Pyrénées-Orientales recrute un(e) chargé(e) d’études afin de contribuer à la...

A partir du 1er aout, le PASS Relance volets Agroviti, Agrivalorisation, Agritourisme, Bois est créé pour accompagner les exploitations et les...

Afin de mesurer l'impact COVID en lien avec les circuits courts nous vous proposons de remplir ce questionnaire afin d'évaluer et de recueillir vos...