Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Incendies : sur ou à proximité de vos parcelles, quelle conduite à tenir ?

Incendies : sur ou à proximité de vos parcelles, quelle conduite à tenir ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Recensement des dégâts et démarches à suivre

Les dégâts

Ce mois de juin est marqué par plusieurs incendies de grande ampleur sur plusieurs secteurs du département (Salses, Opoul, Cases de Pene, Espira de l’Agly, Saint Feliu, Millas, Corneilla la rivière…). Même si les parcelles cultivées et tout particulièrement la vigne agissent comme un coupe-feu, elles ont dans certaines situations subies des gros dégâts :

•          Dégâts directs : échaudage (plus souvent sur les rangs de bordures), ou pire destruction des plants (perte de fond), des bâtiments, du matériel.

•          Dépôts de cendres et de fumée, susceptible d’induire une modification du goût des raisins. Le conseil est d’isoler ces lots à la récolte et à la vinification.

•          Déversement d’eau de mer ou d’étangs littoraux, avec des risques de défoliation.

•          Déversement de produits retardant : Selon le centre anti poison de Marseille, ces produits ne contiennent aucun constituant toxique pour l’homme ou nuisible pour l’environnement (93,5% de phosphate d’ammoniaque (retardant), 4% argile (fixateur), 1% oxyde de fer (couleur rouge)…). Du point de vue réglementaire, les fruits ayant reçu des produits retardant sont considérés comme impropres à la consommation même si en lui-même le produit ne contient aucun constituant toxique pour l’homme. Si les fruits sont souillés, il convient de détruire la récolte en faisant une estimation des dégâts avec un expert de manière à pouvoir se faire indemniser par l’assurance. Dans le cas des raisins, si ceux-ci ne paraissent pas souillés, il convient de les vinifier à part et de suivre l’évolution du vin de manière stricte et pouvoir faire jouer les assurances s’il s’avérait impropre à la consommation (analyses de résidus). Penser à bien nettoyer le matériel de manière à ne pas contaminer l’ensemble de la cave.

Source : Article de l'ICV paru dans Vitisphère

 

Les démarches à suivre

Ce type d’évènement assurable ne constitue pas une calamité agricole, ni d’une catastrophe naturelle car il ne relève pas d’un sinistre climatique.

Par conséquent, le recours est à faire auprès de votre assureur, auprès duquel vous devez déclarer l’ensemble des pertes (pertes de récolte, perte de fonds, perte de matériel) constater ou à venir. Le risque incendie est généralement couvert par le contrat multi-option exploitation.

Dans l’immédiat, rapprochez-vous donc au plus vite de votre assureur !

Nous conseillons également aux agriculteurs de déposer plainte à la gendarmerie.

 

Dans le cas de dégâts causés par l’intervention du SDIS (retardant…) :

Lorsque lors d'une intervention, les moyens de lutte contre les incendies occasionnent des dégâts sur des biens privés, une demande en réparation peut être effectuée via la plateforme administrative et sera étudiée par les services et l'assurance du SDIS 66.

Vous pouvez adresser vos doléances à : plateforme.administrative@sdis66.fr

 

La Chambre d’Agriculture et le syndicalisme agricole vont solliciter des mesures d’accompagnement pour les exploitants impactés par ce sinistre. Pour cela, nous avons besoin que vous vous fassiez connaitre en répondant à l’enquête ci-après :

 


Les dernières actualités

Le Préfet des Pyrénées-Orientales a pris un nouvel arrêté sécheresse entrainant des restrictions d'utilisation de la ressource en eau dans la vallée...

Une nouvelle charte riverains pour les département des Pyrénées-Orientales a été validée par le Préfet en date du 26 Juillet 2022. Elle s'applique...

Partager les équipements nécessaires à l’extraction et au conditionnement du miel permet d’alléger les investissements à l’installation. En groupe, il...

Information du Comité RQD : Après un PCR 4 qui a connu un véritable succès, le Conseil Spécialisé Vin de FranceAgrimer vient de donner son accord sur...

Cette plante allergisante n’avait pas encore été signalée dans notre département, contrairement à nos voisins… C’est chose faite. La FREDON* Occitanie...

Comme vous l’avez peut-être déjà vu passer, l’année 2022 est synonyme de modifications du cahier des charges HVE. Les textes relatifs aux évolutions...

Le Préfet des Pyrénées-Orientales a pris un nouvel arrêté sècheresse entrainant des restrictions supplémentaires d'utilisation de la ressource en eau...

jeudi 21 juillet 2022

Il est désormais obligatoire de désigner un médiateur de la consommation dès que des activités de vente de biens ou services pour le grand public sont...

En raison des fortes chaleurs, des besoins en eau élevés des vergers, en conséquence des fortes ETP (évaporation transpiration potentielle) il est...

La Chambre d’agriculture recherche des talents agricoles pour compléter son équipe d’experts ! Nous te proposons un modèle basé sur la proximité,...


Retrouvez nos accompagnements Chambre d'agriculture