Vous êtes ici : Accueil > Actualités > « L’élevage et la consommation de viande font partie du patrimoine culturel local et national », Eric DE CORTS, directeur de l’école d'Alénya

« L’élevage et la consommation de viande font partie du patrimoine culturel local et national », Eric DE CORTS, directeur de l’école d'Alénya

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

En cette période de divergence des idées concernant la consommation de viande, les agriculteurs du département, accompagnés par l’UDSIS (Union Départementale Scolaire et d’intérêt Social), se rendent dans les écoles. « Veau bio des Pyrénées- Orientales » au menu de la cantine, c’est le jour parfait pour expliquer aux enfants ce qu’ils mangeront le midi.

Arrivés à 8 h 30 comme chaque matin, les élèves de CE2, CM1 et CM2 de l’école d’Alénya ont vu leur programme scolaire modifié ce Lundi 17 Décembre 2018. Durant une heure environ, quatre agriculteurs du département sont venus leurs expliquer le métier d’agriculteur, les spécificités départementales (estives, transhumance) et la conduite d’un troupeau de bovins.

Un échange au cours duquel les agriculteurs ont pu répondre à « des questions pertinentes », selon Jean-Louis REGNÉ, agriculteur bio dans les Fenouillèdes. « On aimerait faire ça plus souvent, que les écoles nous reçoivent davantage ! » ajoute l’éleveur, qui intervient dans les écoles depuis les années 2000.
Régis DUPUY, Yves  SOLA, Françoise ROGER-ESTRADE et Jean-Louis REGNÉ, tous éleveurs Bio, ont aussi expliqué les particularités de la démarche AB.  A la recherche de soutien dans leurs activités de communication, notamment dans les écoles, les éleveurs sont en demande d’accompagnement des services publics par exemple.

►Ecoutez Jean Louis REGNÉ, agriculteur engagé dans les Fenouillèdes.

Pour Olivier CANET, animateur à l’UDSIS, « les enfants ne savent pas comment est produite la viande qu’ils mangent ». L’UDSIS est à l’origine des repas d’un grand nombre de cantines du département. Ces animations permettent aux élèves d’en savoir plus sur ce qu’ils mangent. Les Pyrénées-Orientales disposent d’un potentiel agricole intéressant et « il est important de montrer les particularités de l’agriculture départementale aux plus jeunes ».

►Ecoutez Olivier CANET, animateur à l'UDSIS 66.

Les Directeurs d’écoles ne sont pas toujours sensibles à ce type d’animation, mais pour Éric DE CORTS, Directeur de l’école d’Alénya, « le but de l’école est d’ouvrir à la connaissance la plus large possible ». Si autour du village d’Alénya l’arboriculture et le maraîchage sont présents, l’élevage est absent. Selon le Directeur, l’importance de ce type d’animation est que « derrière le steak dans l’assiette, il y a un travail et des Hommes qui sont des habitants du département ».

►Ecoutez Eric DE CORTS, directeur de l'école Françoise LOPES d'Alénya.

Alors que nos jeunes se tournent de plus en plus vers la ville, l’alimentation restera quelque chose de vitale pour eux. Il est important de leurs expliquer ce qui arrive dans leur assiette.

Les femmes et les hommes qui produisent la nourriture de chacun doivent plus être mis en avant, particulièrement dans nos écoles !

 

Thibaut SOUCHON, Chambre d'agriculture des Pyrénées-Orientales