Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les plantes aromatiques : Calculer son coût de production

Les plantes aromatiques : Calculer son coût de production

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Dans la continuité des résultats techniques acquis en production de Plantes à Parfum Aromatiques et Médicinales (PPAM) par l’EPLEFPA¹ Perpignan-Roussillon et la Chambre d’Agriculture l’approche économique et précisément celle des coûts de productions en Agriculture Biologique est déterminante.

Le contexte des Pyrénées-Orientales

Les éléments économiques présentés ne sont pas comparables avec ceux des bassins de production historiques comme la Drôme ou Les Alpes-de-Haute-Provence car la réalité des Pyrénées-Orientales est aujourd’hui majoritairement sur de petites parcelles de 0.5 à 1.5Ha, un savoir-faire en cours d’acquisition, un matériel spécifique limité tant pour la production que pour la transformation. De fait, les coûts de production varient du simple au double selon le cheminement technique mais ils permettent de situer la production Roussillonnaise dans la filière.

Le coût annuel de la culture

Hors charge de récolte et de transformation, le coût annuel de culture intègre la quote-part des charges de l’année d’implantation (préparation de sol, plants, plantation…), les charges opérationnelles annuelles (fertilisation, binage…) et les autres charges (amortissements, assurances…). Pour le thym, selon que l’on est après une reprise de friche ou pas et que l’on émarge ou pas au dispositif  d’aide à la plantation (voir encadré) le coût annuel est compris entre 2200€ et 2900€/Ha. Pour la lavande il est compris entre 1800€ et 2200€/Ha

Le coût de la récolte

D’une récolte manuelle à une récolte mécanique le coût varie de 600€ à 3000€/Ha. Autrement dit : « Il n’y a pas photo ».
Pour faire simple la rentabilité de la culture se fera ici avec les opérateurs des circuits longs. Par contre pour de petites surfaces de production le coût de la récolte manuelle se compensera par une vraie plus-value sur les circuits courts mais il faudra encore investir dans de petits conditionnements, le flaconnage et/ou l’ensachage ainsi que l’étiquetage et la vente.

Le coût de la transformation

Dans cette filière on vend obligatoirement une production qui a suivi une première transformation soit en plantes séchées soit en huiles essentielles. Par  exemple  pour la distillation des plantes pour obtenir de l’huile essentielle, il y a de véritables économies d’échelle entre travailler avec un alambic de 500 Litres et un de 1500. Le résultat est que pour du thym de type Linalol le coût de distillation varie en prestation de service de 720€ à 1500€/Ha. Comme pour la récolte la rentabilité est interdépendante du matériel que l’on a disposition et du circuit de commercialisation.

Comment faire son choix

Il est clair que de nombreuses combinaisons technico-économiques sont envisageables et qu’il n’y a pas un modèle mais de multiples modèles économiques. Au final, selon le parcours technico-économique, un Kilo d’huile essentielle de thym Linalol est compris entre 240€ et 490€, celui de la lavande Maillette entre 90€ à 180€, celui du Thym en feuilles séchés entre 7.60€ et 13€ le Kg. Dans le contexte commercial actuel en circuits longs le prix d’achat de l’huile de thym Linalol bio tourne aux alentours de 380€/Kg et celui de la lavande maillette bio aux alentours de 110€/kg.

Pour une approche rapide et simple de la réalité économique d’un projet, la fiche de synthèse « Retour d’expérience 2014-2018 des parcelles de démonstration PPAM » est un bon outil d’aide à la décision. Elle permet de construire son coût de productions suivant son propre cheminement technico-économique.

Elle est disponible et en téléchargement libre sur po.chambre-agriculture.fr suivre la rubrique « nos publications ».

Aide à la plantation des PPAM dans le cadre du PCAE

Cette mesure vise à soutenir la mise en place de cultures pérennes de PPAM en agriculture Biologique et sous autres formes de signes officiels de qualité afin de sécuriser le revenu des producteurs ainsi que de développer et sécuriser les approvisionnements locaux des unités de transformation et des metteurs en marché de la région.


Les investissements éligibles sont les achats de plants d’espèces pérennes et les travaux de préparation de sol et de plantation réalisés par un prestataire plafonnés à 700€/ha sans reprise de friche et 2 444€ avec reprise de friche.

Le taux d’aide est de 30% avec des bonifications de 10% pour les nouveaux exploitants et de 10% en agriculture biologique.

Le plancher des dépenses éligibles est de 3 000€ HT et le plafond est de 50 000€/par exploitation.

Toutes les modalités de cette mesure sont consultables sur le site de la région


Les dernières actualités

mercredi 06 novembre 2019

La cellule d’accompagnement des agriculteurs en difficultés, suite à l’épisode de canicule du 28 juin 2019, a fait le point sur les premières mesures...

Pour cette première campagne de visites, la filière équine ayant fait l’objet de plusieurs épizooties ces dernières années, la thématique abordée...

Cette réglementation concerne tous les transports d’animaux vertébrés vivants effectués dans le cadre d’une activité économique (marché, abattoir,...

Depuis 2 ans le projet ECO-EAU ARTICHAUT, mené par La SICA CENTREX, la Chambre d’Agriculture des Pyrénées-Orientales et Sud Agro Météo, permet...

Pour accompagner le développement de la filière Plantes à Parfum Aromatiques et Médicinales (PPAM), l’EPLEFPA¹ Perpignan-Roussillon et la Chambre...

Formations

Publications