Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Rencontre d’éleveurs catalans et ariégeois : riches échanges autour de deux initiatives de valorisation de produits menées en Ariège

C'est autour de la thématique de valorisation des produits que des éleveurs catalans et ariégeois ont pu échanger le jeudi 11 Octobre. Par quels moyens améliorer la valeur ajoutée des produits d'élevage ? Les éleveurs de la SAS "Les Steakeurs" ainsi que des éleveurs du GIE "Bois Paysan Distribution" ont présenté leurs structures et donné des éléments de réponse à la question.

« Bois Paysan Distribution », GIE qui propose une gamme de produits bois 100 % ariégeois autour du feu (allumes feux/bois barbecue/bois bûche en filet) ; 20 contrats d’approvisionnement sont conclus avec des magasins spécialisés (jardinage/bricolage) sur l’Ariège. 
Cette activité est, pour les membres de Bois Paysan Distribution, un complément de revenu non négligeable à leur activité agricole et un moyen de valoriser des bois qui jusqu’alors n’étaient pas travaillés.

D’autres projets se sont développés sur la « forêt », un service bûcheronnage et un service remorque forestière par le biais de la CUMA Environnementale des Vallées Cathares ainsi que des plantations (35 ha agroforestiers et 4 km de haies). A l’étude aussi de la CUMA, un service de broyage de branches qui compléterait son offre de services.

«Les Steakeurs», regroupés au sein d’une SAS des éleveurs, s’investissent dans une nouvelle filière pour la valorisation de leurs jeunes bovins. 
La gamme de produits des Steakeurs est aujourd’hui commercialisée au rayon libre-service des Grandes et Moyennes Surfaces du département ariégeois. La prospection s’étend jusqu’en Haute-Garonne et dans l’Aude.

Le « jeune bovin » des Steakeurs est un animal entre le veau (8 mois) et le bœuf (12 mois). Il est né et élevé en Ariège, avec une période avec sa mère en pâturage ou en estive. Après le sevrage, l’animal est engraissé pendant une période d’environ 90 jours avec du fourrage sec, des céréales, le tout sans OGM. 
L’objectif est d’atteindre un poids carcasse d’environ 220 kg. En moyenne, les éleveurs sont rémunérés 5 € kg carcasse. Cela représente une plus-value moyenne de 200 €/animal par rapport au prix de vente d’un broutard maigre et en ayant déduit le coût de l’engraissement.

Ces visites sont organisées dans le cadre du projet de coopération transfrontalière POCTEFA TR3S LOCAL, qui associe le Departement d’Agricultura, Ramaderia, Pesca i Alimentació de la Generalitat de Catalunya et les Chambres d’Agriculture de l’Ariège et des Pyrénées-Orientales, pour améliorer les stratégies de commercialisation et créer du lien entre les territoires partenaires.

 

 

Pour en savoir plus sur ces démarches, découvrez :

Bois Paysan Distribution : la création de valeur ajoutée autour d’une ressource existante 

Les Steakeurs : une nouvelle filière pour la valorisation de jeunes bovins ariégeois