Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Suivi « RQD » : variétés tolérantes aux maladies fongiques et cépages résistants à la sècheresse

Suivi « RQD » : variétés tolérantes aux maladies fongiques et cépages résistants à la sècheresse

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le comité RQD (Reconversion Qualitative Différée du vignoble) a missionné en 2020 les Chambres d’agriculture du bassin Languedoc Roussillon (Gard, Hérault, Aude et Pyrénées-Orientales) pour collecter et capitaliser des données sur les nouvelles variétés plantées tolérantes (aux maladies fongiques) ou cépages résistants à la sècheresse.

Ces suivis (2 visites par campagne et entretien avec le viticulteur) sont réalisés uniquement sur des parcelles vigneronnes (au moins 20 ares) de la plantation à la commercialisation des produits. L’acquisition de ces données devrait permettre de mieux appréhender ces cépages, leur adaptation aux différents terroirs de notre région méditerranéenne et ainsi compléter et conforter les premiers résultats issus de parcelles de collections expérimentales.

Le réseau 2020

Le réseau suivi sur la campagne 2020 comporte 14 variétés tolérantes (sur les 17 classées actuellement) et 2 cépages résistants sècheresse pour un total de 66 parcelles réparties sur 5 grandes zones géographiques : le Roussillon, l’Ouest audois (influence océanique), l’arc méditerranéen Ouest (Est audois/Ouest Montpellier), l’arc méditerranéen Est (Est Montpellier / Sud Gard) et Piémont cévenol (Gard Nord). La répartition par cépage et la situation géographique est très hétérogène (cf tableau n°1).

Tableau 1

Sur la campagne 2018/2019, les variétés tolérantes représentent moins de 70 hectares sur le bassin Languedoc-Roussillon. Le département des Pyrénées-Orientales compte 2 hectares soit moins de 3% concentrés sur Cabernet Cortis et Souvignier gris. A compter de 2020 des plantations de Floréal, Sauvignac sont prévues ainsi que des cépages résistants sècheresse.
Le réseau sera revu chaque année pour faire entrer des cépages actuellement non ou sous représentés.

La campagne 2020

-    Une diversité de porte greffe. Même si le SO4 est largement sur-représenté actuellement quel que soit le cépage, on retrouve quelques parcelles greffées sur du 110R, du Fercal, du 5BB et du 140Rugerri.
-    Le palissage. Toutes les parcelles suivies ont au moins un fil porteur. La majorité des parcelles ont un ou deux niveaux de fils releveurs.
-    Le système de taille. Comme nous sommes sur des jeunes vignes, les systèmes sont encore en cours d’installation pour la plupart. On note néanmoins de la taille mécanisée et des cordons de Royat déjà formés.
-    La dynamique est équivalente au sein des caves coopératives que particulières.
-    L’irrigation. Elle est d’ores et déjà prévue sur certaines parcelles. Cela fait partie des critères notés lors des passages (présence ou pas / utilisation ou pas).
-    La pression sanitaire. Difficile encore à appréhender car il faut croiser les notations avec les différents programmes de traitements pour chaque parcelle. De plus cette première campagne va nous permettre de mieux caler les notations pour l’ensemble des techniciens. Les observations seront plus faciles à exploiter en 2021. Dans un contexte favorable en 2020, on peut cependant avancer que même si nous avons pu relever des symptômes de mildiou, d’oïdium et de back rot sur feuilles (plus ou moins selon les cépages, les parcelles et leurs couvertures), pas de dégâts sur grappes sont relevés. Rappelons que nous sommes sur de jeunes vignes avec peu de sorties et des traitements assurés par les viticulteurs.

Bilan et perspectives

2020 a permis de mettre en place le réseau tant au niveau des techniciens que des viticulteurs. Les premières données recueillies devront être confortées avec les suivis 2021 et les suivants mais également avec les données issues des suivis expérimentaux.
Les variétés tolérantes sont très largement majoritaires dans ce suivi mais nous avons malgré tout deux parcelles en cépages résistants sècheresse. Actuellement elles sont réellement trop jeunes et en formation (pas de raisins) pour exploiter les infos recueillies en 2020.
Le réseau 2021 va évoluer avec l’arrivée des plantations 2020 sur des cépages peu ou pas suivis. Le nombre de parcelles devrait donc augmenter globalement avec quelques réductions sur des variétés comme le Souvignier gris ou le Cabernet Cortis actuellement très représentés.

Si vous avez planté des variétés tolérantes ou résistantes sècheresse et que vous vous êtes intéressés pour participer à ce type de réseau vous pouvez vous faire connaitre auprès de votre technicien Chambre d’agriculture ou en téléphonant au 06.31.04.48.65 (Valérie Didier, Chambre d’agriculture-station vitivinicole, chargée du suivi des parcelles).

 

Parcelle de Souvignier gris dans les Pyrénées-Orientales, mai 2020

 

Parcelle d’Assyrtiko dans les Pyrénées-Orientales, mai 2020

 

 

 


Les dernières actualités

Le Préfet des Pyrénées-Orientales a pris un nouvel arrêté sécheresse entrainant des restrictions d'utilisation de la ressource en eau dans la vallée...

Une nouvelle charte riverains pour les département des Pyrénées-Orientales a été validée par le Préfet en date du 26 Juillet 2022. Elle s'applique...

Partager les équipements nécessaires à l’extraction et au conditionnement du miel permet d’alléger les investissements à l’installation. En groupe, il...

Information du Comité RQD : Après un PCR 4 qui a connu un véritable succès, le Conseil Spécialisé Vin de FranceAgrimer vient de donner son accord sur...

Cette plante allergisante n’avait pas encore été signalée dans notre département, contrairement à nos voisins… C’est chose faite. La FREDON* Occitanie...

Comme vous l’avez peut-être déjà vu passer, l’année 2022 est synonyme de modifications du cahier des charges HVE. Les textes relatifs aux évolutions...

Le Préfet des Pyrénées-Orientales a pris un nouvel arrêté sècheresse entrainant des restrictions supplémentaires d'utilisation de la ressource en eau...

jeudi 21 juillet 2022

Il est désormais obligatoire de désigner un médiateur de la consommation dès que des activités de vente de biens ou services pour le grand public sont...

En raison des fortes chaleurs, des besoins en eau élevés des vergers, en conséquence des fortes ETP (évaporation transpiration potentielle) il est...

La Chambre d’agriculture recherche des talents agricoles pour compléter son équipe d’experts ! Nous te proposons un modèle basé sur la proximité,...


Retrouvez nos accompagnements Chambre d'agriculture