Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Application du nouveau règlement bio en viticulture

Application du nouveau règlement bio en viticulture

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Outre l’autorisation des traitements thermiques jusqu’à 75°C côté cave et un raccourcissement du délai de conversion (de 5 à 2 ans) dans le cadre d’une demande de dérogation pour gérer une mixité de cultures pérennes bio et non bio difficilement différenciables à l’œil nu, c’est le statut des porte-greffes et greffons qui constitue le plus gros bouleversement et qui impacte les pratiques et ce depuis le 1er janvier 2022.

La vigne est considérée comme une plante issue de multiplication végétative et de MRV : Matériels de Reproduction des Végétaux. Pour pouvoir continuer de produire en bio, il faut utiliser du MRV bio lors d’une plantation. Ce sont les professionnels en amont de la production, à savoir les pépiniéristes, qui doivent s’organiser pour produire des MRV bios à l’horizon 2036. D’ici là, des dérogations sont possibles afin d’utiliser des plants dits conventionnels « non traités après récolte » sauf produit phytosanitaire bio.

Ainsi l’utilisation de MRV biologique doit toujours être priorisée par rapport à l’utilisation de MRV en conversion (schéma ci-dessous). L’utilisation de MRV en conversion doit également toujours être priorisée par rapport à l’utilisation de MRV conventionnel non traité après récolte.

 

Source : présentation A. FAURE, Groupe Ecocert

 

Pour s’assurer qu’aucun MRV bio ou en conversion n’est disponible, il faut se rendre sur le site www.semences-biologiques.org sur lequel il est conseillé de créer un compte utilisateur professionnel (muni d’informations telle que : Raison sociale, numéro de SIRET, de CVI, etc…). C’est également par ce site que la demande de dérogation se fait afin de commander des plants conventionnels non traités après récolte ou alors par l’intermédiaire de son Organisme Certificateur.

 

Page d’accueil du site www.semences-biologiques.org

 

Attention, à terme en cas d’indisponibilité du MRV en agriculture biologique, il ne sera possible de demander une dérogation mais uniquement si la demande aura été faite en avance au moins 18 mois avant la plantation. Ce délai a été déterminé pour permettre à l’agriculteur de passer commande auprès de son pépiniériste bio et lui laisser le temps d’élaborer le plant attendu en qualité biologique, en particulier lorsque celui-ci est greffé. Ainsi, la base de données affichera l’offre possible dans 18 mois et non pas l’offre disponible au moment de la consultation.

À ce jour, aucun MRV biologique en vigne n’est disponible sur le site www.semences-biologiques.org.

Les espèces viticoles sont en effet placées depuis le 1er janvier 2022 en statut « autorisation générale ».

 Actuellement, le site semences-biologiques.org n'est pas structuré et ne permet pas de demande de dérogation en viticulture. Il faut veiller en revanche à bien demander aux pépiniéristes de préciser sur la facture qu’il s’agit de plants conventionnels « non traités après récolte » dès maintenant.

 

 Tout ceci revient à dire que :

1) dès maintenant il est impératif de préciser sur la facture des plants  qu’il s’agit de plants conventionnels « non traités après récolte »,

2)  à moyen terme, pour toutes plantations de vigne, vous devrez faire la démarche de vérifier s'il existe des plants bio ou en conversion sur le site www.semences-biologiques.org ou via votre Organisme Certificateur et le cas échéant, demander une dérogation toujours sur le site web ou via votre Organisme Certificateur pour acquérir des plants conventionnels « non traités après récolte », facture toujours correctement intitulée du pépiniériste à l’appui !

Source :https://www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO/Agriculture-Biologique

 

 

 

 


Les dernières actualités

lundi 28 février 2022

Depuis le 1er janvier 2022, le nouveau règlement européen bio 2018/848 est entré en application, règlement auquel les agriculteurs bios devront se...

Le premier podcast de la Chambre Régionale d’Agriculture d’Occitanie, qui part à la rencontre des personnes qui ont osé l’agriculture pour leur vie...

Depuis plusieurs années maintenant, ce dispositif d’accompagnement des « petits investissements » sur les exploitations d’élevage est une opportunité...

La Haute valeur environnementale (HVE) correspond au niveau le plus élevé d’un dispositif de certification environnementale des exploitations...

Le réseau ADELFA 66 de lutte contre la grêle est basé sur la diffusion par le sol d’iodure d’argent à partir de générateurs. Cela vise à réduire voire...

Mangeons Local 66, c'est LE réseau des professionnels de l'agriculture et de l'alimentation locale des Pyrénées-Orientales. Au travers de missions de...

Comme chaque année, la MSA organise la venue d'un pareur dans les Pyrénées-Orientales.

Ce projet initié en 2017 par la commune de Pézilla-la-Rivière sur le territoire de l’Ecoparc Catalan est aujourd’hui porté par Perpignan Méditerranée...

Depuis 2015, la biodiversité présente sur 2 parcelles viticoles de la Station viti-vinicole de Tresserre a été observée par la Chambre d’agriculture....

Depuis le 1er janvier 2022 des changements ont eu lieu concernant le financement des formations pour les PPP (Plan de Professionnalisation...


Retrouvez nos accompagnements Chambre d'agriculture