Vous êtes ici : Accueil > Gérer son exploitation > Aides > Plan de relance > Plan de structuration des filières agricoles et agroalimentaires

Plan de structuration des filières agricoles et agroalimentaires

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

FranceAgriMer a présenté le 16 octobre l’appel à projet structuration des filières.

Cadre de la mesure :

  • des projets structurants ou innovants pour les filières existantes ou émergentes (y compris les projets pilotes),
  • des démarches collectives intégrant au moins deux partenaires indépendants représentants différents maillons d'une ou plusieurs filières,
  • avoir pour objectif de générer de la valeur, aussi bien pour l'amont que pour l'aval, et d'assurer une bonne répartition de la valeur créée notamment pour les producteurs agricoles.

 

Attention : les projets relevant du plan national d'actions en faveur des protéines végétales ou des filières biologiques ne sont pas éligibles à cet appel à projets

Critères d'éligibilité

  • au moins deux partenaires indépendants
    • pour cela, il faudra transmettre dans le dossier d'instruction un document attestant du partenariat
  • différents maillons d'une (ou plusieurs) filière agricole et agroalimentaire
  • au moins une entreprise
  • budget d'au moins 100 000 euros (50 000 euros Outre-mer)
  • durée comprise entre 6 et 24 mois
  • toutes les filières sont éligibles
  • les projets infra régionaux sont éligibles (pas de restriction géographique) mais il faut voir si d'autres mesures ne sont pas plus adaptées à ces projets (mesure d'appui aux PAT par ex)

par exemple :

  • interprofessions, syndicats, structures professionnelles sont éligibles, mais à condition d'être en consortium avec une entreprise car ce ne sont pas considérées comme des acteurs économiques (entreprise)
  • une coopérative est considérée comme une entreprise
  • une OP peut être considérée comme une entreprise, en fonction de son statut
  • une OP ou une association d'OP peut présenter un projet, mais pas seule
  • ne sont pas considérés comme partenaires indépendants :
    • une coopérative et ses adhérents 
    • un syndicat et ses adhérents
    • une interprofession et un syndicat : ne sont pas indépendants si le syndicat fait partie de l'interpro
    • une fédération nationale représentant des signes de qualité (Label Rouge, IGP) et ses adhérents ODG
  • sont aussi considérés comme maillons : prestataires de travaux, transporteurs (maillon logistique, mais attention les dépenses matérielles transporteurs ne sont pas éligibles)
  • une entreprise avec plusieurs activités: vente d'intrants, collecte de grains.... représente plus plusieurs maillons mais pas indépendants les uns des autres donc ça ne suffit pas

Calendrier

  • transmission des contributions d'ici au 30 octobre 2020
  • validation de la mesure par le Conseil d'administration de FAM le 17 novembre prochain
  • ouverture de l'AAP après la décision du CA
  • l'AAP sera ouvert sur 2021 et 2022
  • dépôt des demandes en ligne et instruction au fil de l'eau pour les petits projets, et processus d'instruction plus approfondi pour les « gros » projets (détails encore à caler)
  • évaluation des projets par : FAM, DGPE, groupement des DRAAF
  • liste des lauréats publiée fin janvier, fin mai et fin octobre

Architecture et taux d'aide

  • enveloppe totale : 50 M EUR
  • régime d'aide d'Etat (pas dans les de minimis)
  • budget minimal par projet : 100 000 EUR (50 000 EUR pour l'Outre-mer)
  • dépenses immatérielles : plafonnées à 200 000 EUR d'aide et 50% du coût total des dépenses éligibles
    • Salaire du personnel, directement impliqué dans le projet, du chef de file et des partenaires
    • Prestations extérieures juridiques, financières, informatiques, d'études et de conseils directement en lien avec le projet, plafonnées à 40% du coût total des dépenses éligibles
  • dépenses matérielles : plafonnées à 2 M EUR et 40 % maximum du coût total des dépenses éligibles :
    • Investissements à l'aval des filières relatifs, par exemple, à la collecte, au tri, au stockage, à la préparation et à la transformation des produits agricoles pour servir le projet
    • Investissements de recherche développement destinés à la réalisation de prototypes ou démonstrateurs pour servir le projet
  • taux d'aide spécifique pour les Outre-mer
  • Les projets lauréats signent une convention avec FranceAgriMer dans laquelle il est prévu une avance de 50 % puis un solde à transmettre à FranceAgriMer dans les 3 mois suivant la fin de réalisation des actions
  • une filière lauréate de l'AAP précédente peut déposer un nouveau dossier, à condition qu'il s'agisse de dépenses non prises en charge dans le premier AAP
  • Il peut y avoir plusieurs dossiers déposés par demandeur

Articulation avec d'autres dispositifs :

  • le MAA n'a pas encore résolu la manière dont l'absence de double financement devra être démontrée
  • pour la bio : préférable que les projets soient orientés vers le fonds avenir bio
  • pour les protéines végétales : idem
  • chaque projet devra fournir un plan de financement et indiquer le % d'autofinancement pour vérifier qu'il est sous la limite des plafonds d'aides d'Etat

Questions sur les projets éligibles

  • projets de R&D et d'expérimentation collectifs :
    • éligibles sous respect des conditions de partenariat
  • Pour un projet visant la structuration de producteurs en vente directe (ex : création d'un marché de producteurs), peut-on considérer les producteurs-vendeurs comme représentant différents maillons de la filière ? là aussi peut-être que projet PAT sont plus indiqués, et les producteurs-vendeurs ne représentent pas plusieurs maillons de filière
  • Un partenariat entre une interpro et 1 ou plusieurs distributeurs est-il éligible (si les distributeurs ne sont pas membres de l'interpro) ? pour un projet de mise en place d'opérations en magasin, visant à promouvoir les produits de la filière par exemple
    • l'AAP ne vise pas la promotion, sauf sur l'export collaboratif ; donc a priori non éligible
  • un projet de création d'interprofession
    • non éligible car il n'y a pas d'entreprise (acteur économique) ni de projet économique autour d'un produit et d'une valorisation
  • un projet de structuration inter-filière, exemple gestion emballage, robotisation (donc pas 2 maillons verticaux, mais deux maillons horizontaux) :
    • non éligible
  • Investissements dans les outils d'abattage
    • plutôt destinés au dispositif abattoirs, qui a une enveloppe conséquente donc à privilégier

Questions sur les dépenses éligibles

  • Les actions de communication/promotion font-elles partie des dépenses éligibles ? Le périmètre de ces dépenses peut-il être international ?
    • il y a un volet coopération internationale pour la coopération entre entreprises indépendantes pour aller chercher marchés
  • Les projets d'export collaboratif sont-ils éligibles?
    • oui, sur une enveloppe dédiée mais cela n'est pas encore calé
  • diagnostics, études de faisabilité, de marché sont éligibles
  • attention pour des investissements sur l'exploitation, ne sont éligibles que des investissements prototypes

A télécharger

Présentation France AgriMer

La Chambre d’agriculture des Pyrénées orientales peut vous aider :

Informations complémentaires ou appui à la constitution des dossiers

Contacter Votre technicien Chambre habituel ou

Votre contact : Plan de relance

Bruno DE MALGLAIVE

Chargé de veille et communication du plan de relance

Présentation des mesures gouvernementales

(copie 1)

Vous souhaitez bénéficier d'aides dans le cadre du plan de relance ?

Accédez aux diverses mesures en cliquant ci-dessous

Aides aux investissements des exploitations agricoles:

Proteines végétales
Agroéquipements
Aléas climatiques

Crédit d'impot:

HVE

Aides projets collectifs et filières:

Plan de structuration des filières
Appui aux op
Modernisation des abattoirs
Fond avenir bio