Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Application du nouveau règlement bio en viticulture

Application du nouveau règlement bio en viticulture

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Outre l’autorisation des traitements thermiques jusqu’à 75°C côté cave et un raccourcissement du délai de conversion (de 5 à 2 ans) dans le cadre d’une demande de dérogation pour gérer une mixité de cultures pérennes bio et non bio difficilement différenciables à l’œil nu, c’est le statut des porte-greffes et greffons qui constitue le plus gros bouleversement et qui impacte les pratiques et ce depuis le 1er janvier 2022.

La vigne est considérée comme une plante issue de multiplication végétative et de MRV : Matériels de Reproduction des Végétaux. Pour pouvoir continuer de produire en bio, il faut utiliser du MRV bio lors d’une plantation. Ce sont les professionnels en amont de la production, à savoir les pépiniéristes, qui doivent s’organiser pour produire des MRV bios à l’horizon 2036. D’ici là, des dérogations sont possibles afin d’utiliser des plants dits conventionnels « non traités après récolte » sauf produit phytosanitaire bio.

Ainsi l’utilisation de MRV biologique doit toujours être priorisée par rapport à l’utilisation de MRV en conversion (schéma ci-dessous). L’utilisation de MRV en conversion doit également toujours être priorisée par rapport à l’utilisation de MRV conventionnel non traité après récolte.

 

Source : présentation A. FAURE, Groupe Ecocert

 

Pour s’assurer qu’aucun MRV bio ou en conversion n’est disponible, il faut se rendre sur le site www.semences-biologiques.org sur lequel il est conseillé de créer un compte utilisateur professionnel (muni d’informations telle que : Raison sociale, numéro de SIRET, de CVI, etc…). C’est également par ce site que la demande de dérogation se fait afin de commander des plants conventionnels non traités après récolte ou alors par l’intermédiaire de son Organisme Certificateur.

 

Page d’accueil du site www.semences-biologiques.org

 

Attention, à terme en cas d’indisponibilité du MRV en agriculture biologique, il ne sera possible de demander une dérogation mais uniquement si la demande aura été faite en avance au moins 18 mois avant la plantation. Ce délai a été déterminé pour permettre à l’agriculteur de passer commande auprès de son pépiniériste bio et lui laisser le temps d’élaborer le plant attendu en qualité biologique, en particulier lorsque celui-ci est greffé. Ainsi, la base de données affichera l’offre possible dans 18 mois et non pas l’offre disponible au moment de la consultation.

À ce jour, aucun MRV biologique en vigne n’est disponible sur le site www.semences-biologiques.org.

Les espèces viticoles sont en effet placées depuis le 1er janvier 2022 en statut « autorisation générale ».

 Actuellement, le site semences-biologiques.org n'est pas structuré et ne permet pas de demande de dérogation en viticulture. Il faut veiller en revanche à bien demander aux pépiniéristes de préciser sur la facture qu’il s’agit de plants conventionnels « non traités après récolte » dès maintenant.

 

 Tout ceci revient à dire que :

1) dès maintenant il est impératif de préciser sur la facture des plants  qu’il s’agit de plants conventionnels « non traités après récolte »,

2)  à moyen terme, pour toutes plantations de vigne, vous devrez faire la démarche de vérifier s'il existe des plants bio ou en conversion sur le site www.semences-biologiques.org ou via votre Organisme Certificateur et le cas échéant, demander une dérogation toujours sur le site web ou via votre Organisme Certificateur pour acquérir des plants conventionnels « non traités après récolte », facture toujours correctement intitulée du pépiniériste à l’appui !

Source :https://www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO/Agriculture-Biologique

 

 

 

 


Les dernières actualités

Dans le cadre de la réforme de la PAC 2023-2027 est mis en place un nouvel outil d’instruction des déclarations PAC intitulé « système de suivi des...

L'étude de la diversité des pratiques d'élevage et l'approche quantitative de la laine font partie des premières étapes essentielles pour mieux...

Après avis favorable du Comité National de la Gestion des Risques en Agriculture du 28 avril 2022, un arrêté ministériel du 16 mai 2022 définit la...

Recensement des dégâts et démarches à suivre

La filière caprine fermière a été mise à l’honneur dans la région de Rocamadour (Lot) le 4 juin dernier à l’occasion de FROMAGORA, le Concours...

Le 14 juin dernier s’est tenue à la Chambre d’Agriculture une réunion organisée par la Chambre d’agriculture et la Société FLORENSUD, opérateur...

Entre le prix des énergies fossiles qui devient de plus en plus élevé et volatile, les aides à l’installation de chaudières moins émettrices de gaz à...

Pour vous accompagner dans vos choix variétaux, les guides des préconisations variétales : salade sous abri, céleri branche de plein champ, fenouil et...

"Le Préfet des Pyrénées-Orientales a pris un nouvel arrêté sècheresse entrainant des restrictions d'utilisation de la ressource en eau dans les Aspres...

Issues des travaux de l’INRAE de Colmar dans le cadre du programme Resdur, 3 variétés rouges et 2 blanches viennent compléter le panel des quatre...


Retrouvez nos accompagnements Chambre d'agriculture