Terra rural Montalba

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Secteur incendié de Montalba : un projet de reconquête agricole et d'aménagement d'un territoire fortement soumis aux risques incendies

Lancement d'un dispositif Terra Rural, porté par la Communauté de Communes Roussillon Conflent et appuyé par la chambre d’agriculture des Pyrénées-Orientales.

Le territoire des communes de Montalba, Ille sur Têt, Rodès, Tarerach et Bouleternère ont connu deux grands incendies en 2005 et 2016 sur des périmètres assez proches. L'emprise de celui de 2005 concernant 1900 ha avait menacé le massif des Aspres en sautant la RN 116.
A la suite du dernier incendie de 2016 (1200 ha touchés), la présidente de la Région Occitanie, Madame Carole DELGA , la présidente du département Hermeline Malherbe et les élus locaux se sont déplacés sur le site le 25 août 2016 afin de constater les dégâts.
Le triste constat avait mis en avant des dégâts aussi bien environnementaux (périmètre N 2000) et forestiers, qu’agricoles donc économiques, impactant en partie des exploitations en place notamment en élevage, en viticulture mais aussi les filières de diversification.
A la suite de cet évènement, les présidents de la Communauté de Communes Roussillon Conflent et de la Chambre d’Agriculture se sont réunis afin d’échanger sur un plan d’action à mettre en œuvre. Lors de la réunion plénière du 3 février 2017 à Montalba le Château, il a été décidé de faire une demande de financement pour étudier la faisabilité et les modalités d'un entretien par l'agriculture des zones stratégiques (cf. carte) pour la prévention des incendies sur ce territoire.

La demande de financement a été déposée en mai 2017, et validée fin 2017. Le premier comité de pilotage pour le lancement de l'étude a eu lieu à Rodès le 4 mai dernier. La durée de l'opération est d'un an. La Chambre d'Agriculture est prestataire de l'action en étroite collaboration avec l'Unité Environnement et Forêt de la DDTM.

Au niveau de la méthodologie, un inventaire de l'occupation agricole et du potentiel agronomique sera effectué sur ces 3 zones, ainsi qu'un diagnostic pastoral sur les secteurs non utilisés à ce jour. Par ailleurs, une enquête des agriculteurs du territoire sera menée pour identifier leurs éventuels projets. Si certaines parcelles non exploitées à ce jour ont un enjeu agricole intéressant, une animation foncière sera menée pour essayer de les mobiliser.

Ce travail nécessite également la consultation des divers partenaires locaux (ACCA, opérateur N2000, AFP). Les usages et les projets seront ensuite mis en cohérence avec les enjeux DFCI afin d'identifier les propositions d'aménagements possibles avec les services forestiers de la DDTM.

Ce projet bénéficie d'un cofinancement du FEADER, du Conseil Régional et du Conseil Départemental et l'autofinancement est assuré par la Communauté de Communes Roussillon Conflent.

Françoise Lépicier - Service Montagne Elevage
Christelle Alengry - Service Viticulture

Contact

Françoise LEPICIER

Conseiller élevage. Volailles

Tél : 06 84 50 13 65

Christelle ALENGRY

Service Viticole. Restructuration du vignoble. Diversification. Agroécologie. MAE

Tél : 04 68 59 23 40

Trois zones d'étude prioritaires ciblées

  •  zone 1 : la  « tête de feu », partant de Tarerach et descendant vers le sud-est (sens de la tramontane). Cette zone est la plus concernée par l’activité agricole notamment l’élevage (avec la présence de l’AFP et du GP de Rodès).
  •  zone 2: cette zone est importante pour faire barrage au feu et éviter qu’il continue sa course vers Bouleternère, saute la voie ferrée et la N116 et se développe sur le massif des Aspres où il deviendrait difficilement contrôlable.
  •  zone 3 : elle a été choisie pour protéger le village de Rodès. Sur ce secteur, la commune a la volonté avec l’aide des habitants de remettre en état et développer une oliveraie.