Vous êtes ici : Accueil > Agroenvironnement > Energies > Economies d'énergie

Economies d'énergie

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Réaliser des économies d’énergies à l’échelle de son exploitation consiste à réduire les consommations d’électricité, de gaz, ou de carburant. Ces énergies, loin d’être les seules, sont souvent les plus coûteuses et peuvent subir des variations importantes de prix en fonction du cours du marché.

Différentes actions peuvent être mises en place pour diminuer la dépendance aux énergies et ainsi améliorer la compétitivité de son exploitation.

Diagnostiquer et faire état de la situation

La première étape en vue d’améliorer ses performances énergétiques est de faire état de la situation initiale.
L’objectif est d’analyser la quantité d’énergie consommée et la répartition par poste de consommation. C’est ce qu’on appelle un diagnostic énergétique.

Cette analyse permet d’identifier d’où proviennent les besoins en énergie de l’exploitation, s’ils sont indispensables ou si des moyens de substitution existent et, à défaut, s’il est possible de les réduire.

 

Identifier les leviers d’actions

Les économies peuvent s’envisager en deux volets : les actions réalisables sans investissements financiers et les actions nécessitant des investissements financiers.

Les premières sont liées à de la sensibilisation pour adapter les pratiques. Par exemple, se former à l’éco-conduite permettrait selon une étude nationale de faire des économies de 300€ par an. Si, le carburant a été identifié comme un poste de dépense important, alors il est d’autant plus pertinent de mettre des actions en place sur ce point-là.

Les actions liées à des investissements peuvent cibler différentes faiblesses. Si des charges importantes ont été constatées sur la consommation d’électricité, de gaz, ou d’eau chaude alors des solutions peuvent exister pour améliorer les procédés (récupération de chaleur fatale, cogénération, isolation etc.) ou des réflexions à plus grande échelle peuvent être menées pour réorganiser le fonctionnement et ainsi optimiser les tâches et donc les charges liées à l’énergie.

Ces actions s’appréhendent en fonction du temps de retour sur investissement, durée à partir de laquelle il est plus judicieux d’investir sur une nouvelle solution plutôt que de payer des factures énergétiques plus élevées.

Pour plus d'informations

Contactez votre Chambre d'agriculture

Les dernières actualités Energies renouvelables

Elisabeth Borne a annoncé ce mercredi 14 septembre la prolongation du mécanisme dit « bouclier tarifaire » qui limite la hausse des tarifs de...

Entre le prix des énergies fossiles qui devient de plus en plus élevé et volatile, les aides à l’installation de chaudières moins émettrices de gaz à...

Fin 2021, la Chambre d’agriculture statuait un nouveau positionnement sur le photovoltaïque. Devant le constant d’un développement anarchique du...

La crise sanitaire n’aura pas eu pour effet de freiner les discussions sur la transition énergétique, et notamment sur le développement des énergies...