Vous êtes ici : Accueil > Agroenvironnement > Eau > Schéma Directeur des Eaux Brutes Agricoles - SDEBA

Schéma Directeur des Eaux Brutes Agricoles - SDEBA

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le SDEBA est un travail prospectif qui vise à élaborer un projet Eau et Agriculture pour le département des Pyrénées-Orientales.

Poursuivant des objectifs très concrets et appliqués au territoire, il est porté par la Chambre d’agriculture des Pyrénées orientales . Il a débuté en 2023 et le travail va s’intensifier en 2024 et 2025. Il poursuit un double objectif : fournir une liste d’actions permettant à l’agriculture de se maintenir, en adaptant les pratiques mais aussi les systèmes d’exploitation agricoles au changement climatique,…
Mais également, en construisant un schéma directeur de projets et d’aménagements hydrauliques.

L’objectif de préserver l’équilibre quantitatif masses d’eau est bien sûr poursuivi et le schéma des eaux brutes agricoles est mené en coordination et dans le même calendrier que l’étude Eaur’hizon 70 des syndicats de bassin et de l’étude du syndicat des nappes de la plaine du Roussillon.

Contexte

Les scénarii de changement climatique prévoient tous une hausse des températures, une hausse des durées d’ensoleillement, une hausse de l’évapo-transpiration potentielle des couverts végétaux (ETP), une baisse du nombre de jours de pluie sur l’année, des précipitations plus violentes et plus concentrées dans le temps, moins d’enneigement, moins de froid hivernal, un dernier jour de gel plus précoce, un nombre de jours de gel divisé par 2 et, sur l’année, des volumes de précipitations stables à légèrement en baisse.

Dans les Pyrénées-Orientales ce phénomène de dérèglement climatique est particulièrement accentué.

Une étude stratégique

Un schéma directeur des eaux brutes est donc essentiel pour piloter la stratégie agricole du département (en cohérence avec le Projet agricole départemental validé en 2016).

Son socle est constitué d’un diagnostic approfondi de l’agriculture catalane. Les productions seront quantifiées, ainsi que les besoins actuels et futurs en eau associés. Un bilan de la ressource disponible sera dressé, suivant plusieurs scenarii de changement climatique.

Le territoire a été séparé en 8 petites régions agricoles, homogènes en termes climatiques, et qui respectent les limites des bassins versants. Pour chacune des régions, le but est de déterminer avec les agriculteurs et les acteurs du territoire, quels seront les systèmes d’exploitation présents en 2040, avec quelles ressources en eau et quels aménagements hydrauliques sont à réaliser.

En effet, le SDEBA a pour ambition d’alimenter des politiques publiques menées au sein de ces entités hydrographiques (les Projets de territoire pour la Gestion de l’Eau – PTGE).

Le SDEBA aboutira à deux livrables :

Le schéma directeur des eaux brutes agricoles avec une échelle départementale déclinée par petite régions agro-climatiques et où sont portés :

• les ressources disponibles à ce jour et potentiellement demain en fonction de l’évolution du climat et des équipements structurants envisageables,
• la situation agricole actuelle et à venir avec les besoins à satisfaire aujourd’hui et demain en fonction des projets agricoles du territoire.

Le Plan d’actions pour le développement de l’agriculture résiliante dans le contexte de changement climatique

Aménagements nécessaires, évolution des pratiques, organisation des structures collectives. Des fiches «action» expliciteront des aménagements et mesures à mettre en œuvre afin de rendre notre agriculture résiliante et durable aux horizons 2040 et 2070.

Enquête : Votre avis pour les solutions de demain

Vos solutions Eau et Agriculture dans les Pyrénées-Orientales

Cette enquête a pour but de recueillir vos solutions techniques face au changement climatique, en particulier face aux enjeux de l'eau.

L'objectif est que vous puissiez enrichir nos travaux de votre expérience du territoire, ou du métier d'agriculteur, si vous l'êtes.

Il peut s'agir de toutes petites choses à mettre en place, de gros travaux (même collectifs), d'évolutions de pratiques, etc... Toutes les idées en relation avec l'usage de l'eau et le développement agricole sont bienvenues.

Le SDEBA est constitué de plusieurs phases de travail,
réalisées au cours des années 2024 et 2025 :

Un diagnostic de l’agriculture des P.O.

La « photographie » de son paysage agricole. Des données départementales seront agrégées afin de décrire l’agriculture et ses besoins en eau. Ces données seront enrichies de 8 diagnostics agraires réalisés par la Chambre d’Agriculture dans chacune des petites régions agro-climatiques.  Un partenaire, le Groupement d’Intérêt Public – LIA (« Lien, Innovation, Agroécologie ») viendra compléter l’état des lieux, à l’aide de diagnostics technico-économiques d’exploitations, et commençant à aborder des aspects prospectifs à l’échelle de l’exploitation. La chambre régionale d’agriculture accompagne elle aussi cette partie des travaux.

On étudiera les besoins en eau des cultures suivant différents scenarios climatiques (actuel, aux horizons 2040 et 2070,  pour les deux scenarios SSP2-4.5 et SSP4-8.5).

Un travail sur les leviers agronomiques

Un recensement des pratiques permettant d’optimiser la gestion de l’eau au sein des exploitations sera réalisé. Les économies d’eau seront quantifiées et chaque pratique étudiée fera l’objet d’une fiche synthétique, intégrant les aspects de faisabilité technico-économique. Pour les travaux agronomiques et hydrauliques, deux bureaux d’études seront mis à contribution.

Des aménagements hydrauliques seront envisagés.

Ils devront permettre une gestion fine et équitable de la ressource. Une étude de faisabilité technique et économique sera réalisée par le bureau d’étude spécialisé.

Un travail de concertation locale

4 ateliers auront lieu dans chacune des petites régions agricoles, une fois le diagnostic réalisé sur le territoire considéré.
La composition de ces groupes de travail devra être représentative des territoires : chacun y aura sa place. Tous les secteurs d’activité économique y seront conviés, ainsi que des représentants associatifs, élus, scientifiques, institutionnels et bien-sûr, des représentants du monde rural et de l’agriculture.

 

Les différents chantiers de la Chambre d'agriculture

L’étude est complémentaire de 2 études sur l’état de la ressource en eau :

Eau’rizon 2070, étude pilotée par les syndicats de bassins versants, qui étudiera l’état de la ressource superficielle ; et l’étude des nappes plio-quaternaires, menée par le Syndicat Mixte des Nappes de la Plaine du Roussillon.

Les résultats de chaque étude sera susceptible d’alimenter les deux autres.

Des réunions techniques de coordination ont donc lieu régulièrement entre la chambre d’agriculture, les syndicats de bassins versants, et le syndicat des nappes.

Vos contacts

Un projet co-financé par :
En partenariat avec :

Les dernières actualités Eau

Les ouvrages (puits et forages) existants mais non régularisés ont pu être déclarés en 2017-2018 : un formulaire de déclaration d’existence était à...

Le 31 mai 2024 le Préfet des Pyrénées-Orientales a pris un nouvel arrêté sécheresse prorogeant l'arrêté du 4 avril 2024 et globalement l'ensemble des...

Le monde rural et la profession agricole dans la gestion de la ressource eau...

Ce film documentaire, réalisé par la Chambre d’agriculture des...

Le fonds "aides aux investissements portant sur des infrastructures hydrauliques agricoles pour l'irrigation" vient d'être mis en place.

Le mercredi 31 janvier dernier l'ensemble des gestionnaires de canaux du département étaient réunis à la Chambre d'agriculture pour une journée dédiée...

Votre contact

Référente SDEBA

Noémie BURQ

Responsable d'études - Service Territoires Eau Environnement

Tél : 04 68 35 74 11 / 07 88 53 95 01

Les partenaires

Prochainement

Des solutions

pour préserver l'équilibre territorial