Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Demande de reconnaissance de calamité sécheresse en cours pour les fourrages sur les zones basses du département !

Demande de reconnaissance de calamité sécheresse en cours pour les fourrages sur les zones basses du département !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Calamité sécheresse 2021 pour les fourrages, une procédure engagée avec la DDTM et des demandes de prise en charge des cotisations MSA à déposer rapidement...

 

 

Après un printemps très peu arrosé, c’est l’été et le début d’automne qui ont vu la sécheresse s’installer sur les zones basses du département, se traduisant dans les exploitations par une forte chute des rendements fourragers et la consommation prématurée des stocks de fourrages, normalement destinés aux périodes d’hivernage, mais aussi, pour certains exploitants, le choix de réduire les effectifs pour limiter les achats extérieurs.

Une procédure de reconnaissance de la calamité sécheresse pour les fourrages est donc lancée.

Celle-ci ne pouvant être demandée qu’en fin de cycle de production, la première étape a été engagée avec l’organisation, fin octobre, d’une mission d’enquête dans 5 exploitations pour vérifier que le taux de perte fourragère dépasse bien les 30 %. A cela, devra s’ajouter maintenant un calage du périmètre (communes de plaine et de zones basses des piémonts) qui se précisera en fonction des données météorologiques.

Ces éléments seront présentés en CDE (Comité départemental d’Expertise) en janvier 2022 avant d’être transmis à la CNGRA (Commission Nationale de Gestion des Risques en Agriculture) qui validera la reconnaissance de la calamité. Par la suite, le Préfet prendra un arrêté préfectoral qui permettra de définir le périmètre et les cultures concernées.

Les agriculteurs pourront alors déposer leurs dossiers individuels pour instruction auprès de la DDTM (Directions Départementales des Territoires et de la Mer), soit par le biais de TELECALAM, soit par dossier papier. Il sera alors vérifié au cas par cas l’éligibilité des demandes déposées.

En parallèle pour les éleveurs ou producteurs fortement touchés et impactés sur leur trésorerie, une demande d’aide peut être déposée à la MSA sous forme de demande de prise en charge de cotisations MSA, et de plan d’échelonnement de paiement dans l’attente de reconnaissance nationale de cette calamité (en pièce jointe à télécharger, les dossiers de demande à renvoyer à la MSA Grand Sud, Perpignan).

Cette demande est à faire très rapidement, avant la fin d’année, en précisant le motif de Calamité sécheresse 2021 sur les fourrages qui a causé d’importantes difficultés de trésorerie et surcoûts de production.

 


Les dernières actualités

A partir du 27 mai 2024, grâce à la taxe d’apprentissage, vous pouvez soutenir les actions de votre Chambre d’agriculture dans son engagement et sa...

Le Gouvernement annonce le lancement d'une enquête destinée à préciser l'ampleur et les priorités souhaitées par les viticulteurs pour la réduction...

Dans le cadre du programme Poctefa 2021-2027, un partenariat riche s’est formé autour de l’Université publique de Navarre dans l’objectif de mener des...

Le samedi 15 juin, l’Association des Fromagers fermiers et Artisanaux des Pyrénées, organise le concours national de la Tomme des Pyrénées au lait cru...

En tant qu’employeur, vous êtes tenus d’informer vos salariés sur le service public du conseil en évolution professionnelle (CEP).

Dans la continuité de la simplification administrative et à la demande de la profession viticole, le conseil spécialisé de FranceAgriMer (FAM) vient...

Sécheresse 2023 : la fin

Abricot : les prévisions de récolte Europech 2024

Démarrage de campagne sur les mêmes caractéristiques que 2023

L’évènement phare du territoire dédié à l’entrepreneuriat - Édition 2024