Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Démonstration de matériels interceps à Terrats

Les Fédérations des Cuma Occitanie et Méditerranée et la Chambre d’Agriculture des P.O. ont organisé, le 6 mars, une journée de démonstration de matériels intercep à Terrats. Objectif : présenter une gamme de solutions mécaniques en viticulture pour réduire l’usage des produits phytosanitaires.

 

Face aux contraintes environnementales et sociétales de plus en plus importantes, les viticulteurs s’interrogent sur les outils interceps permettant de désherber sous le rang de la vigne. Il s’agit de remplacer le désherbage chimique par un entretien mécanique des sols, dans le cadre des conversions en agriculture biologique ou bien par anticipation au contexte réglementaire (suppression de désherbants tels que le glyphosate) en agriculture conventionnelle.

 

Cette réflexion est actuellement menée par le groupe DEPHY FERME viticulture 66 en accord avec le plan Ecophyto 2025. Ce groupe est composé de 12 viticulteurs des Aspres, coopérateurs à la cave coopérative des Vignobles de Constance et du Terrassous, et par la station viti-vinicole de Tresserre.

Les principaux enjeux pour les viticulteurs du groupe sont d’obtenir une production saine et de qualité, d’atteindre des niveaux de rendements satisfaisants, de travailler et de vivre dans un environnement sain et agréable. C’est dans ce cadre que les viticulteurs travaillent sur différents leviers techniques permettant une réduction de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.

Avec 10 constructeurs présents sur cette démonstration, la gamme de matériels présentée était assez large : matériels ACTISOL, BERNARDONI, BRAUN GELY avec les établissements GALY, BOISSELET et DAVID présentés par les établissements XAMBILI, FERRAND distribués par la CIAM AGRIDELTA, PAGES, SOLEMAT, CLEMENS présentés par les établissements MORA et PELLENC Languedoc Roussillon.

Les constructeurs  ont majoritairement choisi de présenter leur lame de binage pour l’entretien du rang sauf un qui a fait travailler une lame combinée d’un outil rotatif.
Les prix de ces matériels varient entre 2 500 euros pour une paire de lames mécaniques à 18 000 euros pour un outil complet (cadre + interceps). Selon Emmanuel COLIN, technicien machinisme de la F. P. CUMA Méditerranée, le prix est très variable en fonction des options (centrale hydraulique - centrage automatique dans le rang - réglages de la profondeur .....).

Avec une centaine de participants présents, viticulteurs et étudiants du CFFPPA  ont fait le déplacement en nombre pour observer le matériel et le résultat des passages sur le vignoble.

La démonstration se déroulait chez Mathieu MAURAN à Terrats, adhérent de la CUMA Puig Rabiol et membre du groupe  DEPHY ferme viticulture 66. Cette CUMA créée en 1994 par quatre viticulteurs pour l’achat d’une machine à vendanger s’est équipée depuis pour l’ensemble des travaux du vignoble et d’entretien des abords de parcelles. Un avantage certain pour investir et s’adapter rapidement aux nouveaux besoins comme l’entretien mécanique des sols.

Les CUMA, tout comme les exploitants individuels, peuvent bénéficier d’aide à l’investissement l’achat de matériel intercep, dans le cadre du « Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations Agricoles (PCAE).

A noter, les démonstrations à venir :

En arboriculture, démonstration de matériels de travail du sol et tonte sur le rang des arbres le 30 mars prochain à Rivesaltes.

En viticulture : épamprage mécanique le 17 avril et destruction de couverts végétaux dans les inter-rangs des vignes le 24 avril.