Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les Paysans à l'école : Des abricots pour les enfants de Pont-Neuf, Perpignan

Les Paysans à l'école : Des abricots pour les enfants de Pont-Neuf, Perpignan

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Mardi 18 mai, Jean PRATX – arboriculteur et viticulteur à Rivesaltes – accueillait, dans le cadre de l’opération pédagogique Les Paysans à l’école, un groupe scolaire de 8 à 10 ans dans son exploitation.

Interview auprès de l'agriculteur et l'enseignant.

Côté agriculteur

Présentez-nous votre exploitation :

« Nous sommes une exploitation familiale. On travaille en famille. Je suis arrivé en 2016 à la suite mon père et mon frère. La totalité de l’exploitation est passée en bio depuis 2 ans. On a 140 ha d’abricots, 40 ha de vignes et 10 ha de grenades, avocats et figues. »

Pourquoi participez-vous à l’opération « les Paysans à l’école » ?

« On est une région très productrice de fruits et légumes. Et on se rend compte que les enfants ne sont pas forcément sensibilisés à cela. C’est dommage… Il y a un véritable enjeu à s’impliquer pour faire connaître l’agriculture. Dans l’opération Les Paysans à l’école, le but c’est de sensibiliser les jeunes, et indirectement leurs familles, à l’agriculture locale, nos produits, nos métiers.»

Comment se déroule la matinée avec les enfants ?

« On va se promener dans les rangées du verger pour cueillir des abricots. Les enfants vont pouvoir comprendre comment se passe la récolte »

Côté enseignant

L’investissement des enseignants des écoles élémentaires permet l’intervention des Paysans à l’école dans les classes et dans leur exploitation.

Qu’est-ce qui vous plaît dans l’opération Les Paysans à l’école ?

C’est la deuxième fois que je fais participer une classe à ce programme. Je trouve que c’est intéressant pour les enfants de découvrir le monde agricole, surtout les enfants en milieu urbain. J’ai déjà eu des enfants qui ne mangent pas de fruits à la maison ! »

Y-a-t-il une continuité derrière ces interventions ?

«Oui, manger un fruit tous les jours fait partie du programme de l’école à la maternelle. Il y aussi toute une éducation à la nutrition et au goût, notamment d’où viennent les aliments. »

Est-ce que les enfants s’intéressent durant la sortie ?

« Nous sommes en zone d’éducation prioritaire, ce sont des enfants qui passent beaucoup de temps dans leur quartier. Pour une partie d’entre eux, ils ne voient pas forcément autre chose... Ça leur fait du bien d’être dehors, avec un autre paysage et de découvrir des activités et des perspectives aux portes de chez eux. Une sortie comme ça, c’est quelque chose qui les marque, d’autant plus cette année où l’on n’a fait aucune sortie ».

Opération pédagogique proposée par la Chambre d'Agriculture.

Le SYM Perpignan Méditerranée est partenaire des Paysans à l'Ecole pour les communes de son territoire.


Pour plus d'informations :

Présentation des Paysans à l'école

Si vous êtes intéressés pour participer à cette opération,
contactez Sophie GABOLDE au 04 68 35 74 02, s.gabolde@pyrenees-orientales.chambagri.fr.


Les dernières actualités

Le Gouvernement annonce le lancement d'une enquête destinée à préciser l'ampleur et les priorités souhaitées par les viticulteurs pour la réduction...

Dans le cadre du programme Poctefa 2021-2027, un partenariat riche s’est formé autour de l’Université publique de Navarre dans l’objectif de mener des...

Le samedi 15 juin, l’Association des Fromagers fermiers et Artisanaux des Pyrénées, organise le concours national de la Tomme des Pyrénées au lait cru...

En tant qu’employeur, vous êtes tenus d’informer vos salariés sur le service public du conseil en évolution professionnelle (CEP).

Dans la continuité de la simplification administrative et à la demande de la profession viticole, le conseil spécialisé de FranceAgriMer (FAM) vient...

Sécheresse 2023 : la fin

Abricot : les prévisions de récolte Europech 2024

Démarrage de campagne sur les mêmes caractéristiques que 2023

L’évènement phare du territoire dédié à l’entrepreneuriat - Édition 2024

 

Indemnisation fondée sur la solidarité nationale pour les cultures non assurées. Pertes de récolte causées par la grêle du 12 septembre 2023. Après...

A lire aussiEn savoir plus