Vous êtes ici : Accueil > Actualités > SECHERESSE 2023 : tour d’horizon spécifique Elevage

SECHERESSE 2023 : tour d’horizon spécifique Elevage

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Comme les autres agriculteurs, les éleveurs sont aussi impactés par la sècheresse : pertes de récolte sur fourrages et céréales. L’abreuvement et l’adduction en eau potable des ateliers de transformation sont une priorité.

 

 

Nous avons adressé le 5 mai une Newsletter spécifique aux éleveurs. Dans celle-ci nous vous demandions de répondre à un questionnaire.

Pour ceux qui n'ont pas encore répondu à l'enquête

vous pouvez encore le faire sans plus tarder

ABREUVEMENT DES ANIMAUX

L’arrêté préfectoral en vigueur positionne l’abreuvement comme prioritaire (à l’instar de l’approvisionnement en eau potable des populations). Le bon sens veut que l’élevage utilise, dès que possible, des ressources alternatives à l’eau potable. En cas de difficultés, contactez le service élevage et répondez au questionnaire.

Au-delà du court terme et du recours éventuel au réseau d’eau potable, il est nécessaire de fiabiliser les ressources. La Chambre d’agriculture a sensibilisé le Conseil Régional à cette question et Carole Delga a annoncé lors de son déplacement à Corbère la mise en place en juin d’un dispositif spécial abreuvement. Il devrait prendre en charge le matériel de stockage, de distribution … pour les éleveurs individuels et les estives. Ce dispositif sera voté en juin mais vous pouvez d’ores et déjà préparer vos projets et nous les transmettre. Les modalités (taux, montant) ne sont pas connues. Il devrait se déployer dans un cadre collectif, et nous y travaillerons avec l'Association des AFP/GP et vos syndicats de filière et de territoire.

Pour mieux identifier vos projets et votre situation, merci de nous retourner le court questionnaire. Si vous ne vous sentez pas concernés, merci cependant de nous le renvoyer pour mieux connaître votre situation. Les changements climatiques sont tangibles et nous souhaitons mieux les anticiper.

ADDUCTION EN EAU POTABLE DES ATELIERS DE TRANSFORMATION

La Préfecture est informée des enjeux spécifiques des exploitations qui transforment à la ferme : fromagers, volailles, porcins, apiculture, … Pour mieux vous sécuriser, merci de répondre au questionnaire et son volet spécifique.

IRRIGATION ET PERTE DE RECOLTES

Les secteurs les plus précoces des P.O. ont déjà subi les effets de la sécheresse et la première coupe est perdue. Lors du Comité de pilotage PAC du 25 avril, les représentants élevage ont informé la DDTM de la situation et demandé que les tournées terrain prévoient d’enquêter l’élevage. Une première tournée pour la plaine est prévue le mercredi 17 mai.

L’irrigation des fourrages sur les bassins de la Têt et de l’Agly est conditionnée à l’obtention d’une dérogation individuelle. Il est donc nécessaire de remplir et transmettre l’annexe 4 à la DDTM.

SECHERESSE ET PAC

Lors du Copil PAC du 25 avril, les responsables professionnels se sont inquiétés de l’incidence de la sécheresse sur l’activation des aides 2023. La DDTM a précisé les modalités d’activation  « du cas de force majeure ». Cette procédure permettra de maintenir l’éligibilité des surfaces à la PAC et ne pas subir « la double peine » de perte de récolte et de perte des aides.

Les cultures doivent être déclarées à la PAC et vous ne devez donc pas modifier votre déclaration (pas de codage en SNE/ SIN), si vous l’avez déjà faite. Si les dégâts se confirment vous devrez informer par écrit et individuellement la DDTM. Nous vous fournirons dans les prochaines semaines, un courrier type.

APPROVISIONNEMENT EN FOURRAGE

Le Conseil d’Administration de la Société d’Elevage et les Elus élevage de la Chambre d’agriculture, se sont réunis le 25 avril et ont fait un tour d’horizon de l’actualité liée à la sécheresse. Ils souhaitent sécuriser l’approvisionnement en fourrage pour les Pyrénées-Orientales.

La sécheresse en Espagne est très importante et les fournisseurs ne pourront pas honorer leurs livraisons en 2023. Les approvisionnements depuis l’Occitanie et le Massif central sont aussi compliqués : les éleveurs ont vidé leurs stocks du fait de la sécheresse 2022 et veulent les reconstituer pour sécuriser leurs exploitations avant de vendre.

Les responsables professionnels élevage ont décidé d’organiser un approvisionnement coordonné. Ils vont solliciter la solidarité régionale pour trouver des foins en quantité et éviter la spéculation. Les premiers contacts régionaux sont en cours. Nous vous en tiendrons informés.


Les dernières actualités

A partir du 27 mai 2024, grâce à la taxe d’apprentissage, vous pouvez soutenir les actions de votre Chambre d’agriculture dans son engagement et sa...

Le Gouvernement annonce le lancement d'une enquête destinée à préciser l'ampleur et les priorités souhaitées par les viticulteurs pour la réduction...

Dans le cadre du programme Poctefa 2021-2027, un partenariat riche s’est formé autour de l’Université publique de Navarre dans l’objectif de mener des...

Le samedi 15 juin, l’Association des Fromagers fermiers et Artisanaux des Pyrénées, organise le concours national de la Tomme des Pyrénées au lait cru...

En tant qu’employeur, vous êtes tenus d’informer vos salariés sur le service public du conseil en évolution professionnelle (CEP).

Dans la continuité de la simplification administrative et à la demande de la profession viticole, le conseil spécialisé de FranceAgriMer (FAM) vient...

Sécheresse 2023 : la fin

Abricot : les prévisions de récolte Europech 2024

Démarrage de campagne sur les mêmes caractéristiques que 2023

L’évènement phare du territoire dédié à l’entrepreneuriat - Édition 2024