Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Transport des produits phytosanitaires

Transport des produits phytosanitaires

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La plupart des produits phytosanitaires sont classés dangereux au transport (surtout classes 3, 6.1, 8 ou 9). Ces produits sont donc soumis à la réglementation ADR (Accord européen relatif au transport des matières Dangereuses par la Route) transcrite en droit français par l’arrêté du 1er juin 2001 relatif au transport des marchandises dangereuses par route (dit « arrêté ADR ») complété par l’arrêté du 29 mai 2009 modifié.

Quelles sont les prescriptions à respecter pour le transport soumis à l’ADR ?

  • Identifier la marchandise dangereuse avec sa classe de danger, son numéro ONU et son groupe d’emballage,
  • Etiqueter les emballages des colis et signaliser le véhicule (panneau, étiquettes),
  • Equiper le véhicule (extincteurs, lampe de poche sans partie métallique extérieure, cale, trousse de premiers soins…),
  • Avoir les documents de bord nécessaires notamment la DCMD (Déclaration de Chargement de Matières Dangereuses),
  • Détenir un certificat de formation pour le chauffeur.

 

Pour les agriculteurs, une dispense partielle ou totale de l’ADR est possible sous réserve du respect des conditions détaillées dans le tableau suivant :

Exemple de chargement pour un traitement vigne en juin pour une surface à traiter de 20ha :

  • Oïdium : 250 kg de Thiovit Jet Microbilles ou soufre poudre Fluidosoufre => non classés

 

Attention : le soufre poudre Grain d’Or est, quant à lui, classe 4.1 groupe III. Bien se référer à l’étiquette du produit phytosanitaire concerné !

  • Mildiou : 100 l de Cuprofix F disperss (Classe 9 groupe III) => 100x1=100 kg
  • Eudémis : 2,5 l de Steward (classe 9 groupe III) => 2,5x1=2,5 kg
  • Cicadelle de la flavescence dorée : 3 l de Karaté Xpress (classe 6.1 groupe III) => 3x3=9 kg
  • Acariens pour 3 ha : 1,5 l de Poseïdon (classe 9 groupe III) => 1,5*1=1,5 kg

 

Total : chargement de 113 kg de matières dangereuses. Le transport est possible en véhicule agricole (exemption totale) ou en véhicule routier (exemption partielle sous certaines conditions, cf tableau ci-dessus) tant que ce total est inférieur à 1000 kg.


Pour résumer, si l’un des pictogrammes ci-dessous est présent sur un emballage, il faut respecter la réglementation sur le transport des matières dangereuses.

 

Ne pas hésiter à se tourner vers son agro-fournisseur afin de connaître la réglementation appliquée pour le transport du produit phytosanitaire acheté !

 


Les dernières actualités

A partir du 27 mai 2024, grâce à la taxe d’apprentissage, vous pouvez soutenir les actions de votre Chambre d’agriculture dans son engagement et sa...

Le Gouvernement annonce le lancement d'une enquête destinée à préciser l'ampleur et les priorités souhaitées par les viticulteurs pour la réduction...

Dans le cadre du programme Poctefa 2021-2027, un partenariat riche s’est formé autour de l’Université publique de Navarre dans l’objectif de mener des...

Le samedi 15 juin, l’Association des Fromagers fermiers et Artisanaux des Pyrénées, organise le concours national de la Tomme des Pyrénées au lait cru...

En tant qu’employeur, vous êtes tenus d’informer vos salariés sur le service public du conseil en évolution professionnelle (CEP).

Dans la continuité de la simplification administrative et à la demande de la profession viticole, le conseil spécialisé de FranceAgriMer (FAM) vient...

Sécheresse 2023 : la fin

Abricot : les prévisions de récolte Europech 2024

Démarrage de campagne sur les mêmes caractéristiques que 2023

L’évènement phare du territoire dédié à l’entrepreneuriat - Édition 2024