Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Un millésime 2023 inquiétant marqué par la sécheresse !

Un millésime 2023 inquiétant marqué par la sécheresse !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le millésime 2023 est une année marquée par une pluviométrie extrêmement déficitaire (250 mm sur Perpignan), une récolte historiquement faible, une sécheresse de plus de 18 mois bloquant le développement de nombreuses vignes. Une partie importante du vignoble est en grande souffrance, une situation très inquiétante pour l’avenir de nombreuses vignes.

Sur le plan technique, on retiendra : une faible pression mildiou, une pression eudémis faible en première génération et un peu plus importante sur la deuxième et troisième génération. Une présence plus précoce de cryptoblabes gnidiella (Pyrale du Daphné), mais finalement un faible impact et une forte pression oïdium tout au long de la campagne avec parfois une incidence significative sur la récolte.

Climatologie

L’hiver 2023 est marqué par une pluviométrie extrêmement faible (126 mm sur l’hiver 2022-2023, soit un déficit de 274 mm par rapport à 2021-2022), une situation de sécheresse qui dure. Une année 2023 également marquée par de fortes températures (en moyenne plus de 1.83 degrés par rapport aux normales) sur la longue période, sans oublier des épisodes de grêle dont le plus important le 12 septembre touchant particulièrement le secteur des Aspres. On constate également un retour de la Tramontane.

Au 1er novembre 2023, sur la station de Perpignan, le déficit en pluviométrie est toujours d’actualité, il manque 293 mm par rapport à la moyenne.

Phénologie

Le débourrement 2023 se situe en moyenne, sur l’ensemble des cépages du département, autour du 30 mars, soit 1 jour de retard par rapport à 2022 et 5 jours de retard par rapport à la moyenne des 20 dernières années.

La période de floraison 2023 se situe en moyenne autour du 22 mai et, est identitaire à 2022 soit 9 jours d’avance par rapport à la moyenne des 20 dernières années.

On constate un développement foliaire extrêmement faible, certaines vignes sont en grande détresse avec une sortie en termes de grappes plutôt importante.

Sur certains secteurs la situation est très inquiétante, les vignes taillées tardivement et les vignes enherbées sont également en détresse.

On a pu observer une floraison précoce et plutôt longue sur certains secteurs. On note une coulure très hétérogène notamment sur les Aspres premiers coteaux et basse Vallée de l’Agly. On remarque également une coulure sur des cépages peu sensibles comme le Carignan et le Chardonnay, une coulure principalement due à un manque d’eau et un état de stress de la vigne.

Pour la maturité phénolique nous avons pu constater une légère avance, en revanche nous avons eu des vendanges beaucoup plus avancées, de 10 à 15 jours, en termes de dates sur ces 20 dernières années, due à des concentrations importantes des baies. 

Au niveau de la récolte, On a pu constater un poids des baies, inferieur à la moyenne, des blocages de maturité, des rendements en jus très faibles, et beaucoup de grappes flétries. Globalement la récolte est extrêmement faible sur l’ensemble du département.

L’équilibre charge/feuilles

On note en général, en début de campagne, une charge initiale du vignoble importante (nombre de grappes) et, qui est globalement supérieure à la moyenne.

Le manque d’eau et de réserve a particulièrement ralenti le débourrement et la pousse végétative.  On note toutefois une meilleure situation sur les hauts cantons et les Albères. Dans certaines parcelles, cela a entrainé une mortalité partielle ou totale.

La situation par cépage

On observe une situation particulièrement critique sur une majorité du vignoble. L’ensemble des cépages a souffert. On constate que seul le Grenache résiste un peu mieux à la sécheresse.

Muscat d’Alexandrie

La sortie (nombre de grappes) du Muscat d’Alexandrie a été au départ, importante. Ce cépage a pâti d’une coulure plus ou moins importante, le poids des 200 baies et le degré sont en général plus importants que la moyenne. Récolté mi-septembre, il présente un bon état sanitaire et une belle maturité, mais une faible récolte 2023.

Muscat à petits grains

La sortie des Muscats à petits grains, était au départ, importante, souvent une récolte initialement chargée qui a perdu en volume au cours de l’été. Les degrés ont augmenté rapidement.
Récolté première quinzaine d’août, de plus en plus souvent en sec, il présente un bon état sanitaire et une belle maturité.

 Syrah

Ce cépage avait dès le début de l’année une belle sortie (nombre de grappes). La Syrah a été particulièrement touchée par le manque d’eau et la sécheresse de l’été et, a eu une très petite récolte. On a pu noter une perte du feuillage sur les secteurs sensibles à la sécheresse. L’état sanitaire 2023 est très bon pour ce cépage dit fragile. Environ 12 jours d’avance où la demande en rosé est de plus en plus forte.

Mourvèdre

La sortie est plutôt satisfaisante avec un poids des 200 baies très inférieur à la moyenne et un bon état sanitaire. Les conditions climatiques du millésime 2023 ont permis d’attendre et de le cueillir à bonne maturité avec des degrés intéressants.

Grenache

Ce cépage a peut-être un peu moins souffert de la sécheresse, les parcelles les mieux équilibrées ont obtenu un potentiel intéressant en rouge.

Merlot

On note des baies beaucoup plus petites qu’habituellement avec de forts degrés, un potentiel qualitatif intéressant et un bon état sanitaire. Très petite récolte de Merlot en 2023. 

Cabernet Sauvignon

On note des baies, cette année, encore plus petites qu'habituellement sur ce cépage. Des baies concentrées avec de forts degrés, et un potentiel qualitatif intéressant.

Marselan

Le potentiel de production est plutôt hétérogène mais ce cépage a eu une très petite récolte en 2023. Une bonne maturité avec une faible végétation. Une année difficile pour le Marselan en termes de quantité.

Carignan

Dès le début de l’année, ce cépage typique était moins chargé en grappes. Le Carignan a particulièrement souffert de la sécheresse et, présente souvent de grosses difficultés en 2023. Le Carignan a eu une forte pression oïdium. Ce cépage a souvent été vendangé avec 10 jours d’avance.

 


Les dernières actualités

vendredi 21 juin 2024

La revue PHYTOMA d’avril 2024 fait le point des connaissances actuelles sur les mouches des fruits et plus particulièrement sur Drosophila suzukii,...

Les ouvrages (puits et forages) existants mais non régularisés ont pu être déclarés en 2017-2018 : un formulaire de déclaration d’existence était à...

Le Concours National de la Tomme des Pyrénées au lait cru 2024 a eu ce samedi 15 mai à EYNE (66). En voici le palmarès.

Ce dispositif d'aide multi-filière vise à financer des investissements permettant de réduire voire de substituer ou améliorer l’utilisation de...

Le nouvel appel à Projet « Rénovation Verger » des campagnes 2023/2024 et 2024/2025 de FranceAgriMer est ouvert en ligne à partir du 30 mai 2024. La...

Ce dispositif d'aide vise à financer des investissements permettant d’améliorer la résilience individuelle des exploitations agricoles face à la...

Le 31 mai 2024 le Préfet des Pyrénées-Orientales a pris un nouvel arrêté sécheresse prorogeant l'arrêté du 4 avril 2024 et globalement l'ensemble des...

Ce lundi 27 mai la Chambre d'agriculture et ses partenaires ont mis à l honneur nos talents catalans ! C4est au total 86 produits pour 36 médaillés.

Comme tous les ans, le réseau Bienvenue à la ferme organise ses portes ouvertes dans les Pyrénées-Orientales et dans toute l'Occitanie le premier...