Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Modernisation du réseau d'irrigation et passage à l'aspersion

Modernisation du réseau d'irrigation et passage à l'aspersion

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le climat méditerranéen et le changement climatique exposent nos exploitations à la sécheresse. Face à ce risque, la montagne catalane bénéficie depuis des générations de l’irrigation gravitaire.

Pour pérenniser cet atout, la Chambre d’agriculture est fortement impliquée dans la sécurisation des droits d’eau et des infrastructures de canaux.

Si certaines exploitations bénéficient toujours de la présence active de plusieurs générations, l’implication des retraités pour arroser n’est pas toujours possible. Aujourd’hui, le plan de relance nous donne l’opportunité de moderniser les techniques d’irrigation et de passer de la submersion à l’aspersion. C’est une solution pour optimiser notre temps de travail et je vous recommande de prendre connaissance avec attention de ce dispositif exceptionnel.

Vous trouverez ci-joint une liste indicative des équipements éligibles. Pour aller plus loin et concrétiser des projets, prenez contact avec les équipes de la Chambre d’agriculture.

Antoine Baurès

 

Introduction

Dans le cadre du plan de relance, vous avez l’opportunité de financer une partie des dépenses liées à un passage d’une irrigation gravitaire à l’aspersion.

L’arrosage micro-aspersion :

Le principe de ce système d’arrosage par micro-aspersion est de produire une pluie très fine grâce à des micro-asperseurs posés tous les 2 à 3 mètres.

Ce qui permet un arrosage à basse pression sur un rayon de un à trois mètres.

Les micro-asperseurs sont donc installés de façon à ce que les jets d’eau se croisent pour que l’arrosage soit suffisant. Ces derniers sont faciles à poser et les tuyaux restent visibles en surface.

L’arrosage par micro-aspersion permet une meilleure gestion de l’irrigation avec un dosage précis et régulier réalisant ainsi d’importantes économies d’eau.

L’exemple d’un passage du gravitaire à l’aspersion

Dans la Vallée de la Rotja, deux éleveurs ont réalisé en 2013 un réseau d’aspersion à partir du réseau d’irrigation gravitaire déjà existant. (Jean Bertrand, 2014)

Ce nouveau réseau permet un gain de temps important en passant de 3 heures nécessaires à 10 minutes de présence pour assurer un arrosage efficace et homogène sur toute l'étendue de la parcelle. Au final, ce gain de temps permet de mieux arroser, de mieux gérer les périodes et les qualités d'irrigation et d'améliorer rendement et qualité du fourrage.

L’investissement s’élevait à 14 000 € d'équipement et de matériaux dont 12 000 € pour l'équipement d'irrigation (canalisation, asperseurs, filtre) et 2 000 € pour la maçonnerie et la réalisation du bassin tampon à la prise d'eau. Le projet a été entièrement réalisé par les éleveurs et ne comporte pas de dépense de main d’œuvre supplémentaire.

Le réseau utilise les 30 mètres de pente de la prise d’eau au filtre pour obtenir en sortie les 3 bars nécessaires au filtre et au réseau.

Avantages/inconvénients de chaque système

Irrigation gravitaire

Avantages
  • Coût d’investissement faible, relativement aux systèmes plus techniques comme  le goutte-à-goutte ou l’aspersion ;
  • Besoin en énergie faible ou nul ;
  • Technique éprouvée ;
  • Insensibilité au vent ;
  • Bonne adaptation à l’épandage d’eaux usées ;
  • Possibilités d’utiliser les eaux salées ;
  • Les végétaux ne sont pas mouillés, ce qui est favorable sur le plan phytosanitaire.
Inconvénients
  • Les sillons longitudinaux gênent le déplacement latéral des engins ;
  • Pertes importantes surtout par infiltration profonde ;
  • Besoins importants en main d’ouvre ;
  • Lenteur de l’arrosage (Ollier et Poiree, 1983) ;
  • L’uniformité de l’arrosage dépend directement de planage des parcelles, d’où l’importance de nivellement laser ;
  • Inadaptation aux sols filtrants ;
  • Surface consommée par les canaux et les rigoles.

 

Irrigation par aspersion

Avantages
  • Elle ne nécessite aucun aménagement préalable de la surface à irriguer ;
  • Elle peut être employée quelle que soit la nature du sol arrosé ;
  • Elle provoque une forte oxygénation de l'eau projetée en pluie ;
  • Elle réalise une importante économie d'eau en comparaison avec les autres systèmes d'irrigation ;
  • Elle permet un dosage précis et régulier des quantités d'eau distribuées ;
  • Elle met à la disposition des exploitants des conditions d'arrosage très souples.
Inconvénients
  • Elle nécessite une dépense importante de premier établissement (frais de matériel) ;
  • Elle exige souvent une nombreuse main d'œuvre d'exploitation ;
  • Elle favoriserait l'évaporation qui est d'autant plus intense que les gouttelettes sont fines et que l'air est sec ;
  • Elle exige un choix judicieux des époques d'irrigation ;
  • Elle favoriserait le tassement du sol.

 

Tableau des efficiences des différents systèmes :

La subvention en quelques mots

L’objectif de ce programme est d’aider des investissements permettant d’améliorer la résilience individuelle des exploitations agricoles face aux aléas climatiques dont la fréquence augmente : sécheresse, gel, grêle, et, pour l’outre-mer uniquement, vents (cyclones, ouragans, tornades).

Pour l’aléa « sécheresse », le matériel d’irrigation, pour, par exemple piloter l’irrigation (sondes), irriguer en basse pression (rampes, pivot…), le  goutte à goutte, la récupération des eaux de pluies/toitures, la programmation automatique de l’irrigation, sont éligibles mais parfois sous condition.

C’est donc  un programme qui intéressera à priori beaucoup d’agriculteurs ! Attention : l’enveloppe est limitée au niveau national à 70 millions d’€  et la règle « premier arrivé/premier servi » incite à regarder cela dès maintenant….

Public éligible et taux d’aide

Public éligible

Les exploitations agricoles et leurs regroupements, les CUMA, les exploitations de lycées agricoles, les GIEE. Les agriculteurs doivent être exploitant à titre principal et tenir une comptabilité conforme au plan comptable et être soumis à l’imposition TVA.

Taux de l'aide

30% du coût HT des investissements éligibles.

Majoration de 10 points pour les nouveaux installés (NI) les jeunes agriculteurs (JA) et les CUMA.

Seuil des dépenses

2 000€.

Plafond de dépenses éligibles : 40 000€ HT. Pour les CUMA, ce plafond de dépense est fixé à 300 000€ HT par demande.

Date de dépôt

La télé-procédure dédiée pour ce dispositif, est accessible depuis  du 04 janvier 2021 jusqu’au 31 décembre 2022. Le dépôt sera géré au fil de l’eau, l’instruction des dossiers sera réalisée dans leur ordre d’arrivée.

De même, pour les matériels d’irrigation, pensez bien à l’étape préalable de la validation de la DDTM.

Matériel éligible

Voici une liste non exhaustive des investissements éligibles à cette mesure du plan de relance :

Infos utiles

Pour plus d’information sur cette subvention : https://po.chambre-agriculture.fr/gerer-son-exploitation/aides/plan-de-relance/equipements-lutte-contre-aleas-climatiques/

Accéder au guichet de dépôt : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Plan-de-relance-Agriculture/Aide-aux-agroequipements-necessaires-a-l-adaptation-au-changement-climatique

Plus d’informations :

 

 

 

 

 


Les dernières actualités

Le mardi 15 juin 2021 la Préfecture des Pyrénées-Orientales à pris un nouvel arrêté sècheresse entrainant d'importantes restrictions d'utilisation de...

Dans le cadre de la gestion de crise sanitaire Covid19, le Conseil Régional a voté une aide en faveur des exploitants agricoles en production équine. ...

Compte tenu des conditions climatiques, le Syndicat de Défense des AOC Côtes du Roussillon et Côtes du Roussillon Villages a sollicité auprès de...

Ce dispositif doit permettre aux arboriculteurs, producteurs spécialisés de fruits à noyaux, touchés à plus de 70 % sur une espèce (pêche, abricot,...

Après plus de 6 mois de confinement imposé aux volailles du fait du classement en risque élevé de tout le territoire national, le niveau de risque...

Pour la première fois et compte-tenu de la progression des cultures de chou brocoli, nous avons le plaisir de vous proposer des préconisations...

Comme chaque année, nous avons le plaisir de vous proposer les préconisations variétales salades sous abri en Roussillon.

 

Faisant suite à la crise sanitaire liée au COVID et à la fermeture des établissements équestres, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation,...

Faisant suite à la crise sanitaire liée au Covid et à la fermeture des établissements équestres, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation,...

Après un feu vert de la Commission européenne, le crédit d’impôt «sortie du glyphosate» est « pleinement opérationnel dès 2021», a annoncé le 19 mai...

Retrouvez nos accompagnements Chambre d'agriculture