Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le soufre en viticulture biologique

Le soufre en viticulture biologique

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

L’utilisation du soufre en viticulture

L'oïdium fait son apparition en Europe en 1845. En 10 ans il va détruire 80% de la production viticole française. Très rapidement le monde agricole s'est mis à la recherche d'une méthode de protection du vignoble, le soufre est rapidement apparu comme un moyen de lutte efficace.

Le soufre en tant que produit phytopharmaceutique est présent sous différentes formes en viticulture (soufre trituré, soufre sublimé, soufre micronisé mouillable). Dans cette fiche technique nous essayerons tout particulièrement de vous expliquer le mode d'action du soufre en protection fongicide ainsi que les possibilités de mise en oeuvre des différentes formulations dans le cadre d'une stratégie de protection phytosanitaire.

Fiche technique : le soufre en viticulture biologique


Les dernières actualités

Les éleveurs de chevaux de trait des Pyrénées-Orientales intègrent la démarche par la formation.

Si les pratiques actuelles des éleveurs présents à...

En raison de l'impact de l’épidémie de coronavirus sur l’activité économique, la DGFiP fait le point sur les différentes mesures d'accompagnement et a...

mardi 27 octobre 2020

Fin d'estive, bilan sanitaire des filières, PAC

Le rapport de l’ANSES publié le 9 octobre dernier remet le sujet du glyphosate au cœur de l’actualité.

Le Ministère de l’agriculture poursuit son objectif de contribuer à la réduction de l'utilisation, des risques et des impacts des produits...