Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Quinzaine de la transmission : Départ à la retraite, cessation d’activité : j’anticipe, je me prépare, je transmets

Le principal enjeu d’une transmission est la préparation et l’anticipation du coté cédant. Il faut prendre du temps pour réfléchir à ce que l’on souhaite vraiment faire, s’informer auprès d’experts spécialisés et progressivement construire son projet de transmission.

Se poser les bonnes questions

« J’ai bientôt 58 ans. Dans quelques années, je peux prendre la retraite. Je me demande qui va reprendre mon exploitation. Que dois-je faire ? »
La réponse : anticiper

Pourquoi anticiper ?

N’attendez pas le dernier moment pour vous préoccuper  de cette phase incontournable de la vie d’une entreprise : la transmission.
Une mauvaise préparation peut fragiliser la pérennité de l’exploitation et également la retraite du cédant. Il est nécessaire de s’y prendre à l’avance pour limiter la fiscalité liée à la cession, estimer la valeur de son patrimoine (bâtiments, foncier, matériels,..) et  trouver un repreneur ou un associé.

Pourquoi s’y prendre à l’avance ?

Plus la transmission est anticipée, mieux elle est vécue. L’idée d’arrêter son activité professionnelle doit faire son chemin. La construction d’un projet personnel facilitera la concrétisation d’une transmission réussie au même titre qu’une succession bien préparée.

Par quoi commencer ?

En amont de toute démarche, la réflexion commence par une discussion au sein de la cellule familiale, avec le conjoint et les enfants. Ainsi, pour mener à bien un projet construit,  les différentes étapes d’une transmission réussies peuvent s’étaler sur près de 10 ans :
• J-10 ans : Réfléchir
• J-5 ans : S’informer
• J-3 ans : Préparer
• J-2 ans : Décider
• J-1 an : Concrétiser

Quand commencer ?

La préparation d’une transmission d’exploitation prend entre 3 et 5 ans dans le cas de transmission hors cadre familial. Pour répondre au minimum aux exigences administratives, il est bon de faire sa déclaration d’Intention de Cessations d’Activité Agricole (DICAA , voir encadré) au moins 36 mois avant le départ en retraite. Mais bien d’autres étapes sont nécessaires avant de finaliser les démarches par sa demande de retraite auprès de la MSA et de déclarer sa cessation d’activité auprès du CFE.

Comment et où s’informer ?

Pour s’informer, vous pouvez solliciter un conseiller du Point Accueil Transmission (PAT) de la Chambre d’Agriculture qui vous conseillera et vous orientera si besoin est, vers des personnes ressources. Vous pouvez également assister à des réunions d’informations publiques  ou des forums organisés par le PAT qui vous donneront l’opportunité de bénéficier des conseils avisés d’experts de notre réseau de partenaires.

Venez nous rencontrer et vous informer lors de la Quinzaine de la transmission-Reprise.

Une bonne planification des démarches permet de prendre du temps pour ajuster et réussir son projet de transmission.
Lors d’un prochain article, nous aborderons plus en détail l’enjeu de la transmission : le passage d’une génération d’agriculteurs à une autre.