Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Application du nouveau règlement bio en arboriculture et maraîchage

Application du nouveau règlement bio en arboriculture et maraîchage

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

A partir du 1er janvier 2022, le nouveau règlement bio 2018/848 est entré en application auquel les agriculteurs devront se conformer. Concrètement, quels sont les changements notables par rapport à l’ancien règlement ?

 

EN ARBORICULTURE

Outre un raccourcissement du délai de conversion (de 5 à 2 ans) dans le cadre d’une demande de dérogation pour gérer une mixité de cultures pérennes bio et non bio difficilement différenciables à l’œil nu, c’est le statut des porte-greffes et greffons et des pants qui constitue le plus gros bouleversement et qui impacte les pratiques et ce depuis le 1er janvier 2022.
Les plants fruitiers sont considérés comme matériel issue de multiplication végétative et de MRV : Matériels de Reproduction des Végétaux. Pour pouvoir continuer à produire en bio, il faut utiliser du MRV bio pour les plantations. Les pépiniéristes devront s’organiser pour produire des MRV bios à l’horizon 2036.
D’ici là, des dérogations auprès de votre organisme certificateur sont possibles afin d’utiliser des plants dits conventionnels « non traités après récolte ». Ainsi l’utilisation de MRV biologique doit toujours être priorisée par rapport à l’utilisation de MRV en conversion et par rapport à l’utilisation de MRV conventionnel non traité après récolte (schéma ci-dessous).
Il est nécessaire de vérifier la disponibilité en plants bio, et pour cela il faut se rendre sur le site www.semences-biologiques.org (déjà en place pour les semences maraichères et céréalières) sur lequel il est conseillé de créer un compte utilisateur professionnel. C’est également par ce site que la demande de dérogation se fait afin de commander des plants conventionnels non traités après récolte ou alors par l’intermédiaire de son Organisme Certificateur.

Source : présentation A. FAURE, Groupe Ecocert

 

EN MARAICHAGE ou PRODUCTION LEGUMIERE

En production légumière, le cycle de rotation doit être constitué d’au moins 3 espèces différentes. L’analyse doit s’effectuer sur l’ensemble d’une rotation différente selon chaque système. La répétition d’une même culture de cycle court (type radis, salade, …) n’est possible qu’une seule fois au cours d’une rotation tout en respectant les 3 espèces minimales exigées dans le cycle de rotation du système. Un engrais vert ou une légumineuse ne peut faire partie des 3 espèces au minimum d’une rotation que dans la mesure où il remplit son rôle agronomique, à savoir être implanté pendant une période suffisante pour couvrir le sol et ne pouvant être inférieure à 30 jours (à l’exception du sorgho en été pouvant avoir une durée de 3 semaines).
Une solarisation intégrée dans la rotation ne peut pas se substituer à une des 3 espèces minimales exigées.

 

 

 

 


Les dernières actualités

L'étude de la diversité des pratiques d'élevage et l'approche quantitative de la laine font partie des premières étapes essentielles pour mieux...

Après avis favorable du Comité National de la Gestion des Risques en Agriculture du 28 avril 2022, un arrêté ministériel du 16 mai 2022 définit la...

Recensement des dégâts et démarches à suivre

La filière caprine fermière a été mise à l’honneur dans la région de Rocamadour (Lot) le 4 juin dernier à l’occasion de FROMAGORA, le Concours...

Le 14 juin dernier s’est tenue à la Chambre d’Agriculture une réunion organisée par la Chambre d’agriculture et la Société FLORENSUD, opérateur...

Entre le prix des énergies fossiles qui devient de plus en plus élevé et volatile, les aides à l’installation de chaudières moins émettrices de gaz à...

Pour vous accompagner dans vos choix variétaux, les guides des préconisations variétales : salade sous abri, céleri branche de plein champ, fenouil et...

"Le Préfet des Pyrénées-Orientales a pris un nouvel arrêté sècheresse entrainant des restrictions d'utilisation de la ressource en eau dans les Aspres...

Issues des travaux de l’INRAE de Colmar dans le cadre du programme Resdur, 3 variétés rouges et 2 blanches viennent compléter le panel des quatre...

Nous vous avons informé la semaine dernière des modalités d’accès au Plan de résilience pour le dispositif aide alimentation animale.

Ce dispositif...


A lire aussiEn savoir plus

Retrouvez nos accompagnements Chambre d'agriculture