Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Immatriculation des véhicules agricoles

Immatriculation des véhicules agricoles

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

En 2009 le décret 2009-136 a mis en place nouveau Système Immatriculation des Véhicules (SIV) rendant obligatoire l’immatriculation des véhicules agricoles. L’entrée en application a eu lieu le 15 avril 2009 pour les tracteurs agricoles, le 1er janvier 2010 pour les MAGA (moissonneuses batteuses, machines à vendanger,…) et le 1er janvier 2013 pour les véhicules ou appareils agricoles remorqués de plus de 1.5 tonnes.

 

L’arrêté du 19 décembre 2016 ajoute des prescriptions techniques aux MAGA (Machines Automotrices Genre Agricole)et aux véhicules ou appareils agricoles remorqués de plus de 1.5 tonnes. Au 1er janvier 2020 tous les véhicules neufs devront avoir une nouvelle homologation pour répondre à ces prescriptions.

Cet arrêté ne s’applique qu’aux véhicules ayant fait l’objet d’une homologation nationale. Les véhicules ayant fait l’objet d’une Réception Communautaire Européenne pourront encore être immatriculés après le 1er janvier. Les véhicules achetés neufs avant ces dates doivent recevoir un n° d’exploitation.

Le problème

Le problème réside dans l’interprétation de la définition de matériel neuf. Selon l’article 3 du règlement européen 167/2013 (§37) un véhicule neuf est un « véhicule qui n’a encore jamais été immatriculé ou mis en service ». Le ministère considère un véhicule mis en service mais non immatriculé comme neuf. Du coup, les MAGA achetées après le 1er janvier 2010 et les véhicules ou appareils agricoles remorqués de plus de 1.5 tonnes achetés après le 1er janvier 2013 ne pourront plus être immatriculés.

La non immatriculation rend le propriétaire passible d’une amende et pose un problème d’assurance. En effet au 1er janvier 2021 tous les véhicules et matériels agricoles devront figurer dans le fichier national des véhicules assurés (FVA). Si c’est à l’assureur de déclarer les immatriculations dans le FVA, les propriétaires de ces véhicules et matériels immatriculés doivent vérifier que l’immatriculation est bien renseignée pour chaque contrat de véhicules et matériels concernés.

Quelle action ?

L’action à entreprendre est de faire immatriculer ces véhicules avant le 31 décembre.

Devant l’ampleur de la tâche, les Chambres d’agriculture, la FNCUMA, les syndicats agricoles font un courrier au ministère pour demander une dérogation de 6 mois pour la régularisation des véhicules non encore immatriculés.

La FNCUMA a réalisé une vidéo sur ce thème : https://youtu.be/SUG1sUCreEk

Un délai supplémentaire accordé

Le Ministère du développement durable vient d'accorder un délai jusqu'au 31 août 2020 pour immatriculer les véhicules ou appareils agricoles remorqués dont le poids total en charge est supérieur ou égal à 1.5 tonnes achetés après le 1er janvier 2013 et avant le 31 décembre 2019 et les MAGA achetées après le 1er janvier 2010 et avant le 31 décembre 2019. Passé ce délai aucun dossier ne pourra être accepté et faire l'objet d'une première immatriculation sans justifier de la conformité aux dispositions de l'arrêté de décembre 2016.

Immatriculation des véhicules agricoles : ce qu'il faut faire


Les dernières actualités

Les années se succèdent et se ressemblent … sur leur niveau d’incertitudes. Faces aux crises qui se succèdent et aux tensions diverses - climatiques,...

Lors de la traditionnelle session de la Chambre d’agriculture de novembre, deux intervenants sont venus partager leur vision sur l’évolution du climat...

Le déficit pluviométrique subi depuis maintenant 2 ans sur les Pyrénées-Orientales impacte fortement le vignoble. Des baisses de vigueur et...

À l’initiative des 3 chambres consulaires et du Conseil Economique, Social et Environnemental Occitanie (CESER), le colloque « L’Eau, une chance pour...

La Chambre régionale d’agriculture, partenaire de cet événement national, vous invite à vous inscrire au plus vite pour l'édition 2024 !

vendredi 24 novembre 2023

Ce bilan phyto 2023 abricots s'appuie sur les observations réalisées par les techniciens arboricoles de la Chambre d'agriculture sur les parcelles du...

C’est le moment de faire parvenir vos dernières demandes de financement de formation 2023 à OCAPIAT !

 

mercredi 22 novembre 2023

Sécheresse, acomptes PAC, maladie hémorragique épizootique (MHE), lourde actualité pour l’élevage

Journée technique maraichage Bio, Dispositif exceptionnel prise en charge des pertes

PAC filière végétale